Séjour frissons en Ecosse : visitez les châteaux hantés !

Vous souhaitez visiter l’Ecosse mais de manière différente ? Les histoires d’esprits et les légendes occultes vous font frissonner de plaisir ou de terreur ? Alors suivez-nous sur la route des châteaux hantés d’Ecosse…

  1. Skaill House: une demeure seigneuriale austère du XVIIe siècle située sur l’archipel des Orcades près de Skara Brae (le site préhistorique le plus extraordinaire de la région, comprenant un village néolithique). Les fantômes y sont particulièrement actifs puisqu’ils parviennent à terrifier les chiens, à faire entendre leurs pas dans des pièces vides et à s’asseoir près des hôtes lorsqu’ils sont couchés dans leur lit (personnellement, je préfère éviter ce type d’endroit, et vous ?).

    Skaill House – crédit photo : http://bit.ly/RjIKkQ

  2. Delgatie Castle : situé près de Turiff dans l’Aberdeenshire, ce château voit ses origines remonter à l’année 1030 ! La plus grande partie du bâtiment date toutefois des années 1570… Ici, l’on parle d’un fantôme aux cheveux rouges qui hanterait les couloirs du château (sans doute un certain Alexandre Hay, vu pendant la Seconde Guerre mondiale).

    Delgatie Castle – crédit photo : http://bit.ly/OMyEWR

  3. Glamis Castle dans l’Angus : il s’agit là de l’un des plus célèbres châteaux de toute l’Ecosse… En effet, la reine mère y a grandi et la princesse Margaret y est née. On lui associe surtout la figure historique de Lady Glamis qui fut accusée de sorcellerie à la mort de son époux le Lord John de Glamis. En prison, elle perdit la vue puis fut brûlée vive devant le château d’Edimbourg, avant de devenir la fameuse « dame grise » qui hante le château – et surtout la chapelle de Glamis Castle. Elle est accompagnée d’un homme énorme et barbu, Earl Beardie, qui a un jour joué aux cartes avec le diable et a perdu la partie…

    Glamis Castle – crédit photo : http://bit.ly/NlAixh

  4. Culzean Castle et son fantôme de joueur de cornemuse : sur la falaise d’Ayrshire, ce château au parc boisé et aux allées fleuries appartenait autrefois à une grande famille écossaise, les Kennedy. Construit à partir du 12e siècle puis réaménagé en 1771, cette forteresse du Clan Kennedy accueille depuis déjà fort longtemps le fantôme d’un joueur de cornemuse, qui aime jouer quelques airs dans l’enceinte du château ou pour célébrer les mariages au sein du clan Kennedy. Il serait aussi accompagné d’une femme habillée d’une robe boule, vue en 1972. Quatre ans plus tard, des touristes voient apparaître une forme vaporeuse dans un escalier du château.

    Culzean Castle – crédit photo : http://bit.ly/QbbmIZ

  5. Drumlanrig Castle : Près de Dumfries, c’est le siège historique de la famille du dixième duc de Buccleuch et Queensberry. Construit au 17e siècle, ce château abrite aujourd’hui une très belle collection de tableaux dont un Holbein, un Léonard de Vinci, un Rembrandt mais aussi… le spectre d’un grand singe jaune si l’on en croit la légende!

    Drumlanrig Castle – crédit photo : http://bit.ly/RwS7PZ

  6. House of the Binns – que l’on appelle plus couramment The Binns – est une sorte de manoirdatant du 17e siècle à proximité de Linlithgow. Cette demeure est connue pour avoir été le lieu d’une partie de cartes entre le propriétaire du manoir, le Général Tam Dalyell of the Binns (ou Tam o’ the Binns) et un hôte particulièrement indésirable : le Diable en personne ! Aujourd’hui, les touristes peuvent encore voir la fameuse table sur laquelle se déroula cette satanique partie de cartes…

    House of the Binns – crédit photo : http://bit.ly/QATKut

  7. Palais de Falkland: il s’agit d’un ancien palais des rois d’Ecosse situé à Falkland dans la région du Fife. Sinistre demeure qui vit le duc d’Albany Robert Stuart y faire emprisonner en 1402 son neveu David Stuart duc de Rothesay (fils aîné de Robert III d’Ecosse) en le laissant mourir de faim à 23 ans. Ce château est surtout connu aujourd’hui pour y abriter une mystérieuse dame blanche…

    Palais de Falkland – crédit photo : http://bit.ly/OISGBt

  8. Fyvie Castle : sur les rives de l’Ythan, c’est l’un des plus beaux exemples d’architecture baronniale écossaise (ses origines remontent XIIIe siècle). C’est en 1920 qu’apparaît le premier fantôme : une dame verte. Pourquoi seulement à cette époque ? Car le propriétaire du château souhaitait restaurer un mur qui commençait à se couvrir de moisissure : en le réparant, les ouvriers découvrirent le squelette d’une femme derrière les briques. Le propriétaire pensa donc bien faire en offrant à ce corps une sépulture digne de ce nom. Or, de nombreux phénomènes inexpliqués eurent lieu. Le propriétaire décida donc de remettre le corps de la femme à sa place… et les apparitions s’arrêtèrent net. Il n’est pas toujours aisé de bien comprendre les fantômes en Ecosse!

    Fyvie Castle – crédit photo : http://bit.ly/Mhki3d

Publicités

Voyage en Ecosse, au pays de Rebelle, l’héroïne Pixar

Préparez-vous à un voyage sans précédent en Ecosse à partir du mercredi 1er août 2012, jour de la sortie sur nos grands écrans de Rebelle (Brave), la dernière héroïne née des studios Disney Pixar ! Réalisé par Mark Andrews (John Carter) et Brenda Chapman (Le Prince d’Egypte), Rebelle nous entraîne sur les terres mythiques et ancestrales d’Ecosse, où les contes et les histoires merveilleuses se transmettent de génération en génération depuis la nuit des temps.

Au cœur de ce royaume, la fille du Roi Fergus et de la Reine Elinor, Merida, est une jeune femme impétueuse à la chevelure rousse flamboyante, qui manie l’arc comme personne. Garçon manqué épris de liberté, Merida se plait à rêver d’un avenir différent de celui auquel elle doit se préparer. Ses choix et ses décisions, forcément contraires à ceux de ses parents, vont l’entraîner dans de nombreuses aventures toutes plus dangereuses les unes que les autres et pourtant essentielles à la transformation indispensable de sa personnalité dont sera issue son individualité.

Pour la réalisation de ce film, l’équipe de conception graphique de Rebelle s’est rendue plusieurs fois en Ecosse en 2006 et 2007 afin de s’imprégner de l’ambiance du pays en étudiant la nature et les vestiges historiques. Par exemple, ils ont pu créer le château de DunBroch en s’inspirant de l’Eilean Donan Castle et du Dunnottar Castle. Quant au fameux cercle de pierres visible dans le film, il rappelle incontestablement le site mégalithique de Callanish, que l’on peut découvrir sur l’île Lewis au nord-est de l’Ecosse. Autre curiosité qui prouve bien que rien n’a été laissé au hasard : Angus (en photo), le superbe cheval de Merida, est un savant rappel de la race de chevaux des Clydesdale originaire de la vallée de Clyde en Ecosse. Du point de vue de la mythologie écossaise, on reconnaît bien les feux follets bleus minuscules qui montrent parfois le chemin à Merida. Côté végétation, les animateurs des studios Pixar ont encore choisi de s’inspirer de la réalité du territoire écossais en proposant au sein de leur dessin animé pas moins de 40 espèces d’arbres différentes ! Autre aspect 100% écossais : les vêtements des personnages, évidemment : on retrouve le fameux motif de tartan (motif écossais à carreaux, récurrent dans les pays celtes) dont les teintes respectent ici savamment les codes couleurs traditionnels chers aux écossais.

> Pour lire une critique (0 spoiler) de Rebelle, le blog I love cinema