Séjour en Normandie : plages, Histoire et de drôles de dégustations pour votre plaisir !

« Que la nature est prévoyante ! Elle fait pousser les pommes en Normandie sachant que les indigènes de cette province ne boivent que du cidre. » Henri Monnier.

Blague à part, la Normandie est l’une des plus belles régions françaises et vous accueille tout au long de l’année puisqu’elle resplendit en été comme en hiver ! Que vous soyez attiré par l’histoire de France et d’Angleterre, la beauté de paysages pittoresques, le folklore, des dégustations de produits régionaux, le repos et le farniente sur de superbes plages… cette région vaut vraiment le détour !

Honfleur – crédit photo : http://bit.ly/RbLgYb

Lors de votre séjour en Normandie, nous vous conseillons notamment certaines visites indispensables :

Les stations balnéaires de Luc sur Mer (ainsi que son Parc de la Baleine, centre de cure marine), Deauville, Trouville, Honfleur (Côte fleurie), les incroyables falaises d’Etretat (Côte d’Albâtre), la visite de Cherbourg et sa Cité de la Mer ou encore Fécamp pour son pittoresque port de pêche…

Deauville – Crédit photo : http://bit.ly/QTEpWv

La découverte des plages du Débarquement : Arromanches (ainsi que son Musée du Débarquement et le site Arromanches 360°), Utah, Omaha Beach, la Pointe du Hoc, le Cimetière américain de Coleville, Sainte-Mère Eglise, la visite du Mémorial de la Paix à Caen

Le superbe Pays d’Auge pour Lisieux, sa basilique Sainte-Thérèse ; Bayeux pour son centre historique et bien évidemment la Tapisserie de Guillaume le Conquérant et la Cathédrale… A Caen, vous visiterez l’Abbaye-aux-Hommes (Guillaume le Conquérant), l’Abbaye-aux-Dames (Reine Mathilde), le Château…

Cathédrale de Lisieux – crédit photo : http://bit.ly/S7xs0F

Des dégustations à Livarot (visite de la fromagerie), et dans toute la Normandie de Cidre, de Calvados, de poiré et d’alcool de poire (toujours avec modération), de camembert, ou encore d’autres spécialités culinaires comme la viande d’agneau de pré-salé du Mont Saint-Michel, les Tripes à la mode de Caen, les coquilles Saint-Jacques, la teurgoule (dessert normand, sorte de riz au lait parfumé à la cannelle), les bourdelots (pâtisserie à base de pomme recouverte d’une pâte feuilletée, renfermant du sucre semoule dans son cœur), etc.

Publicités

Vendée : escale à l’île d’Yeu

Cette semaine, direction l’île d’Yeu dans la région des Pays de la Loire… Car sur une toute petite superficie (23,32 km² pour environ 4800 habitants), vous pourrez vivre de très beaux moments sur cette île aux multiples facettes. Véritable perle de l’Atlantique située à 20km des côtes vendéennes, l’île d’Yeu est l’île métropolitaine la plus éloignée du continent après la Corse.

Ile d’Yeu – Port de La Meule / crédit photo : http://bit.ly/VbCKeV

Votre séjour commence depuis Port-Joinville, incroyable départ touristique avec ses bateaux de pêche colorés, ses ruelles bordées de petites maisons blanches recouvertes de tuiles de couleur orange. Nous vous conseillons particulièrement de circuler sur l’île d’Yeu à vélo : vous n’aurez pas à craindre les côtes tant le relief est inexistant. Côté occupation, vous pourrez prendre l’air depuis les longues plages, les dunes, en savourant la délicieuse odeur des pins…

Vous progresserez vers la côte Sud vers la pointe du But et la pointe des Corbeaux qui présentent l’aspect d’un littoral plus breton (rochers, dolmens, lande rase, bruyère, etc.). Mais vous serez aussi surpris de constater l’ambiance presque méditerranéenne qui règne sur le port de La Meule. On aime notamment sa jolie chapelle blanche.

Chapelle Ile d’Yeu / crédit photo : http://bit.ly/QmqgR7

Nos coups de coeur :

  • Le Port-Joinville pour son phare des Mariés
  • Le port de pêche (qui accueille quotidiennement 150 pêcheurs et 40 bateaux)
  • L’Anse des Soux pour ses petites plages de sable entre les falaises de granit
  • Le Hameau de La Croix
  • La Pointe du Châtelet
  • Le Port des Vieilles
  • Le Port de La Meule (pour sa crique et sa chapelle du XIe siècle)
  • Le dolmen des Petits Fradets (Pointe de la Gournaise, site mégalithique, 3000 ans av. J.-C.)
  • Le Vieux-Château qui a inspiré Hergé pour le dessin du sombre château de l’Île Noire

Séjour en Auvergne : partir à la découverte du Cantal

Situé en Auvergne, le département du Cantal vous accueille toute l’année pour des vacances 100% nature.

HISTOIRE

Le nom « Cantal » vient du Plomb du Cantal, sommet le plus élevé des Monts du Cantal au cœur de l’Auvergne. C’est aussi le nom d’une ancienne région, le Cantalès, qui s’étendait au nord-ouest d’Aurillac depuis 885. Aujourd’hui, certains toponymes conservent encore ce nom comme Saint-Etienne du Cantalès…

Crêtes du Puy Mary, Cantal. Crédit photo : http://bit.ly/RkSSGr

QUE FAIRE DANS LE CANTAL ?

Surtout de belles randonnées au cœur du merveilleux parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Le mot d’ordre ? Un tourisme vert, de montagne. Vous pourrez notamment découvrir le Puy Mary (1787m) qui vous fera accéder à l’un des plus beaux panoramas d’Europe ; le Plomb du Cantal (à 1855m), le village de Salers et ses magnifiques vaches, les Gorges de la Truyère (vous ne manquerez pas de vous rendre au Viaduc de Garabit ou au château d’Alleuze) ou encore le château de Val.

Cantal, vache Salers – crédit photo http://bit.ly/UrEzEm

Les plus sportifs d’entre vous s’adonneront aux randonnées pédestres ou à VTT dans le massif cantalien. Escalade, canyoning, kayak, voile, pêche, ULM sont encore d’autres idées d’activités qui séduiront petits et grands. En hiver, la station du Lioran vous donne accès à la pratique du ski alpin, du snowboard ou du patinage. Autres possibilités : les randonnées en raquettes et le ski de fond.

POUR LES AMATEURS DE PATRIMOINE

Vous aimez les beaux bâtiments historiques ? De ce point de vue, le Cantal est d’une richesse exceptionnelle. Edifices religieux romans (églises de Cheylade, Dienne, Massiac), gothiques (cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour), châteaux (Val, Anjony, Pesteils, La Vigne), anciennes stations thermales (Chaudes-Aigues, Vic-sur-Cère), sans oublier les « petites cités de caractère » sauront vous accueillir et entrecouper vos journées de randonnées.

Séjour frissons en Ecosse : visitez les châteaux hantés !

Vous souhaitez visiter l’Ecosse mais de manière différente ? Les histoires d’esprits et les légendes occultes vous font frissonner de plaisir ou de terreur ? Alors suivez-nous sur la route des châteaux hantés d’Ecosse…

  1. Skaill House: une demeure seigneuriale austère du XVIIe siècle située sur l’archipel des Orcades près de Skara Brae (le site préhistorique le plus extraordinaire de la région, comprenant un village néolithique). Les fantômes y sont particulièrement actifs puisqu’ils parviennent à terrifier les chiens, à faire entendre leurs pas dans des pièces vides et à s’asseoir près des hôtes lorsqu’ils sont couchés dans leur lit (personnellement, je préfère éviter ce type d’endroit, et vous ?).

    Skaill House – crédit photo : http://bit.ly/RjIKkQ

  2. Delgatie Castle : situé près de Turiff dans l’Aberdeenshire, ce château voit ses origines remonter à l’année 1030 ! La plus grande partie du bâtiment date toutefois des années 1570… Ici, l’on parle d’un fantôme aux cheveux rouges qui hanterait les couloirs du château (sans doute un certain Alexandre Hay, vu pendant la Seconde Guerre mondiale).

    Delgatie Castle – crédit photo : http://bit.ly/OMyEWR

  3. Glamis Castle dans l’Angus : il s’agit là de l’un des plus célèbres châteaux de toute l’Ecosse… En effet, la reine mère y a grandi et la princesse Margaret y est née. On lui associe surtout la figure historique de Lady Glamis qui fut accusée de sorcellerie à la mort de son époux le Lord John de Glamis. En prison, elle perdit la vue puis fut brûlée vive devant le château d’Edimbourg, avant de devenir la fameuse « dame grise » qui hante le château – et surtout la chapelle de Glamis Castle. Elle est accompagnée d’un homme énorme et barbu, Earl Beardie, qui a un jour joué aux cartes avec le diable et a perdu la partie…

    Glamis Castle – crédit photo : http://bit.ly/NlAixh

  4. Culzean Castle et son fantôme de joueur de cornemuse : sur la falaise d’Ayrshire, ce château au parc boisé et aux allées fleuries appartenait autrefois à une grande famille écossaise, les Kennedy. Construit à partir du 12e siècle puis réaménagé en 1771, cette forteresse du Clan Kennedy accueille depuis déjà fort longtemps le fantôme d’un joueur de cornemuse, qui aime jouer quelques airs dans l’enceinte du château ou pour célébrer les mariages au sein du clan Kennedy. Il serait aussi accompagné d’une femme habillée d’une robe boule, vue en 1972. Quatre ans plus tard, des touristes voient apparaître une forme vaporeuse dans un escalier du château.

    Culzean Castle – crédit photo : http://bit.ly/QbbmIZ

  5. Drumlanrig Castle : Près de Dumfries, c’est le siège historique de la famille du dixième duc de Buccleuch et Queensberry. Construit au 17e siècle, ce château abrite aujourd’hui une très belle collection de tableaux dont un Holbein, un Léonard de Vinci, un Rembrandt mais aussi… le spectre d’un grand singe jaune si l’on en croit la légende!

    Drumlanrig Castle – crédit photo : http://bit.ly/RwS7PZ

  6. House of the Binns – que l’on appelle plus couramment The Binns – est une sorte de manoirdatant du 17e siècle à proximité de Linlithgow. Cette demeure est connue pour avoir été le lieu d’une partie de cartes entre le propriétaire du manoir, le Général Tam Dalyell of the Binns (ou Tam o’ the Binns) et un hôte particulièrement indésirable : le Diable en personne ! Aujourd’hui, les touristes peuvent encore voir la fameuse table sur laquelle se déroula cette satanique partie de cartes…

    House of the Binns – crédit photo : http://bit.ly/QATKut

  7. Palais de Falkland: il s’agit d’un ancien palais des rois d’Ecosse situé à Falkland dans la région du Fife. Sinistre demeure qui vit le duc d’Albany Robert Stuart y faire emprisonner en 1402 son neveu David Stuart duc de Rothesay (fils aîné de Robert III d’Ecosse) en le laissant mourir de faim à 23 ans. Ce château est surtout connu aujourd’hui pour y abriter une mystérieuse dame blanche…

    Palais de Falkland – crédit photo : http://bit.ly/OISGBt

  8. Fyvie Castle : sur les rives de l’Ythan, c’est l’un des plus beaux exemples d’architecture baronniale écossaise (ses origines remontent XIIIe siècle). C’est en 1920 qu’apparaît le premier fantôme : une dame verte. Pourquoi seulement à cette époque ? Car le propriétaire du château souhaitait restaurer un mur qui commençait à se couvrir de moisissure : en le réparant, les ouvriers découvrirent le squelette d’une femme derrière les briques. Le propriétaire pensa donc bien faire en offrant à ce corps une sépulture digne de ce nom. Or, de nombreux phénomènes inexpliqués eurent lieu. Le propriétaire décida donc de remettre le corps de la femme à sa place… et les apparitions s’arrêtèrent net. Il n’est pas toujours aisé de bien comprendre les fantômes en Ecosse!

    Fyvie Castle – crédit photo : http://bit.ly/Mhki3d

Voyage en Ecosse, au pays de Rebelle, l’héroïne Pixar

Préparez-vous à un voyage sans précédent en Ecosse à partir du mercredi 1er août 2012, jour de la sortie sur nos grands écrans de Rebelle (Brave), la dernière héroïne née des studios Disney Pixar ! Réalisé par Mark Andrews (John Carter) et Brenda Chapman (Le Prince d’Egypte), Rebelle nous entraîne sur les terres mythiques et ancestrales d’Ecosse, où les contes et les histoires merveilleuses se transmettent de génération en génération depuis la nuit des temps.

Au cœur de ce royaume, la fille du Roi Fergus et de la Reine Elinor, Merida, est une jeune femme impétueuse à la chevelure rousse flamboyante, qui manie l’arc comme personne. Garçon manqué épris de liberté, Merida se plait à rêver d’un avenir différent de celui auquel elle doit se préparer. Ses choix et ses décisions, forcément contraires à ceux de ses parents, vont l’entraîner dans de nombreuses aventures toutes plus dangereuses les unes que les autres et pourtant essentielles à la transformation indispensable de sa personnalité dont sera issue son individualité.

Pour la réalisation de ce film, l’équipe de conception graphique de Rebelle s’est rendue plusieurs fois en Ecosse en 2006 et 2007 afin de s’imprégner de l’ambiance du pays en étudiant la nature et les vestiges historiques. Par exemple, ils ont pu créer le château de DunBroch en s’inspirant de l’Eilean Donan Castle et du Dunnottar Castle. Quant au fameux cercle de pierres visible dans le film, il rappelle incontestablement le site mégalithique de Callanish, que l’on peut découvrir sur l’île Lewis au nord-est de l’Ecosse. Autre curiosité qui prouve bien que rien n’a été laissé au hasard : Angus (en photo), le superbe cheval de Merida, est un savant rappel de la race de chevaux des Clydesdale originaire de la vallée de Clyde en Ecosse. Du point de vue de la mythologie écossaise, on reconnaît bien les feux follets bleus minuscules qui montrent parfois le chemin à Merida. Côté végétation, les animateurs des studios Pixar ont encore choisi de s’inspirer de la réalité du territoire écossais en proposant au sein de leur dessin animé pas moins de 40 espèces d’arbres différentes ! Autre aspect 100% écossais : les vêtements des personnages, évidemment : on retrouve le fameux motif de tartan (motif écossais à carreaux, récurrent dans les pays celtes) dont les teintes respectent ici savamment les codes couleurs traditionnels chers aux écossais.

> Pour lire une critique (0 spoiler) de Rebelle, le blog I love cinema

Voyage en Ecosse dans les Highlands : sur les traces du monstre du Loch Ness (Inverness, Fort Augustus)

Peut-être avez-vous (comme moi) toujours été intrigué par cette étrange histoire du monstre du Loch Ness ? Petite, très vite je suis tombée sous le charme de cette curieuse légende qui trouve évidemment son origine en Ecosse. Le lac de Loch Ness est situé dans la région des Highlands, au sud-ouest de la ville d’Inverness et au nord-est de Fort Augustus. Par sa surface de 56,4 km², ce lac est le deuxième plus grand d’Ecosse après Loch Lomond (à ne pas confondre avec la fameuse marque de whisky du Capitaine Haddock !).

Loch Ness, Urquhart Castle – crédit photo : http://bit.ly/MjCGYt

Aujourd’hui, ce lac est un véritable réservoir en énergie renouvelable puisque des turbines et des pompes permettent d’utiliser ses eaux afin de produire de l’électricité. Si vous visitez cette région, vous n’hésiterez pas une seule seconde avant de visiter le Château d’Urquhart sur la rive nord. Quant à Nessie (le surnom affectueux donné au monstre aquatique par les habitants de la région), vous pourrez tenter de l’apercevoir sur le lac mais aussi au sein du petit musée qui lui est consacré, à Drumnadrochit

Château d’Urquhart – crédit photo : http://bit.ly/LxGEx6

Mais quelle est l’histoire du monstre du Loch Ness ?

Notre cher Nessie s’apparenterait à une sorte de serpent de mer ou à un plésiosaure (grand vertébré diapside aquatique, sorte d’animal préhistorique). Sa taille ? Environ 10m de long, avec 12 bosses de 30cm chacune ! Difficile à croire n’est-ce pas ? La légende du monstre du Loch Ness trouve son origine en 565 dans les Chroniques d’un moine irlandais du nom de Saint Columba qui aurait enterré un homme mordu par un « Niseag » (Nessie en celte), dont on retrouve de nouvelles traces au XVIe siècle puis surtout au XIXe, période à laquelle les témoignages se multiplient. Dans les années 1930, le monstre trouve une nouvelle importance aux yeux des habitants grâce à la construction d’une route le long du lac, favorisant les visions et les racontars. 2007 signe le retour des rumeurs par l’intermédiaire d’une vidéo d’assez haute qualité… mais il n’existe à ce jour aucun élément scientifique permettant de prouver l’existence de « Nessie »!

Nessie, le monstre du Loch Ness – crédit photo : http://bit.ly/OFynmj

Circuit en Vendée : du Puy du Fou au Marais Poitevin en passant par La Rochelle

Une région française où il fait bon vivre pour passer de belles vacances d’été? La Vendée, évidemment, dont le chef-lieu est La Roche-sur-Yon… Laissez-vous guider au cœur de ce circuit que nous vous proposons, depuis le Puy du Fou jusqu’au Marais Poitevin en passant par La Rochelle.

La Rochelle : Crédit photo http://bit.ly/Nt7Sok

Et si vous débutiez votre séjour en Vendée par Chantonnay, une commune située à la porte du Bocage vendéen ? Cette petite ville calme est un havre de paix écologique et l’un des villages fleuris les plus beaux de France. Depuis ce petit coin de nature paradisiaque, vous partirez à la conquête du Grand Parc du Puy du Fou pour vivre une journée inoubliable : traversez toutes les époques, prenez-vous pour un certain MartyMcFly pour faire ce saut dans le temps si dépaysant et fantastique ! Depuis l’époque Gallo-Romaine, le Moyen-Âge, la Renaissance, jusqu’à la Belle Epoque, vous vivrez les plus riches heures de la région grâce à des spectacles grandioses dignes des plus grandes œuvres son et lumière. En cette année 2012, vivez les 35 ans de la fameuse Cinéscénie et découvrez un véritable feu d’artifice de nouveautés qui viennent célébrer cet anniversaire. Plusieurs spectacles s’offrent à vous : le signe du triomphe, les Vikings, le bal des oiseaux fantômes, le secret de la lance, Mousquetaire de Richelieu. Du côté des villages, vous traverserez la cité médiévale, le village du XVIIIe siècle ou le bourg de 1900. Les enfants s’amuseront au coeur d’une nature généreuse auprès d’animaux adorables, avant de découvrir d’autres spectacles ou le monde imaginaire de Jean de La Fontaine (nouveauté 2012). En famille ou entre amis, ce lieu magique est fait pour vous !

Le Puy du Fou 2012 crédit photo : http://bit.ly/NRcCDV

Plus loin, vous découvrirez La Rochelle, la fameuse « Porte Océane ». Capitale historique de l’Aunis, ce complexe portuaire est une cité millénaire, dotée d’un riche patrimoine historique et urbain. Nous vous conseillons la visite de la ville fortifiée avec ses nombreux bâtiments de défense et ses tours médiévales du Vieux-Port (la Tour Saint-Nicolas, la Tour de la Chaîne et celle de la Lanterne). Ces vestiges sont issus de l’enceinte médiévale du XIVe siècle rasée par Richelieu en 1628 lors du siège de la ville. La porte de la Grosse Horloge vaut vraiment le détour ainsi que l’Hôtel de ville Renaissance et de nombreux édifices classiques (dont l’Hôtel de la Bourse). Du côté des parcs et jardins publics, nous vous invitons à vous poser quelques instants au sein du Parc Charruyer (classé monument historique en 1931) et le Parc Frank Delmas, reliés par les Allées du Mail. Les plages, évidemment, vous invitent à des moments de farniente, comme sur la Plage de la Concurrence ou celle des Minimes (avec son Phare du Bout du Monde), sans oublier la plage de Chef de Baie et celle d’Aytré. Un circuit-séjour en Vendée ne serait pas ce qu’il est sans une visite du célèbre aquarium de La Rochelle situé au cœur de la ville depuis 2001. Il s’agit là de l’un des plus grands aquariums d’Europe avec ses quelques 10 000 espèces issues du monde entier : magique ! Les amateurs de musées s’y retrouveront aussi, parmi le musée des Beaux-Arts de La Rochelle (de 1844), le musée d’Orbigny-Bernon (1921, faïences et porcelaines), son musée d’histoire naturelle (1831), le musée du Nouveau Monde, le musée maritime, le premier musée des automates, etc.

Marais Poitevin, crédit photo : http://bit.ly/NeCATJ

Le Marais Poitevin et la baie d’Aiguillon forment encore une autre curiosité de cette région verdoyante : la Venise Verte (Maillezais, récompensée par le Label Grand Site de France), à la faune et flore exceptionnelles, vous invite à une ballade en barque, au rythme des canaux empruntés par les maraîchins sur des « plates » qu’ils manient à l’aide de leurs « pigouilles ». De là, vous pourrez visiter Tiffauges afin de découvrir avec stupeur le tristement célèbre Château de Barbe-Bleue : frissons garantis !