La 3ème usine d’éoliennes Areva s’implante en Ecosse.

L’Ecosse va devenir d’ici 2015, un acteur primordial pour le marché de l’énergie Éolienne. En effet, le lundi 19 novembre à Paris, un protocole d’accord a été signé concernant une nouvelle usine à turbines éoliennes.

Sur un marché en constante progression, et majoritairement allemand, Areva souhaite s’imposer au niveau européen. Pour cela elle va augmenter le nombre de ses usines tout en répartissant celles-ci au plus près de leur fournisseur. Ainsi, une nouvelle usine en plus de celle présente de le Havre (France) et à Bermerhaven (Allemagne) ouvrira ses portes d’ici 2015 en Ecosse.

En plus d’être un tremplin économique pour l’Ecosse, elle permettra d’augmenter l’offre sur le marché du travail car cette nouvelle usine embauchera 750 personnes directes.

Luc Oursel, président du directoire d’Areva, mise beaucoup sur ce nouveau projet écossais, en effet « , l’investissement représentera plusieurs dizaines de millions d’euros ». Quand on sait que les côtes écossaises représentent 25% du marché des éoliennes en mer, on comprend mieux un tel engouement.

L’Ecosse est aujourd’hui à l’aube d’une nouvelle aire économique.

Publicités

Au cœur de l’Ecosse : la ville de Glasgow

Visites touristiques en Ecosse ? Ne ratez surtout pas Glasgow. Glasgow est une ville pleine de ressource qui, au fil des années, a évolué en véritable cité européenne. Son patrimoine architectural et son ouverture sur le monde artistique font de Glasgow la plus grande ville d’Ecosse.

Fondée par Saint Mungo au VIème siècle, la ville s’enroule en escargot sur le Clyde, sa rivière. De 1938 à 1988, la fin de son apogée industrielle essouffle la ville. Elle mise alors sur l’art et devient en 1990 « cité européenne de la culture ». Il faudra attendre 2008 pour que l’UNESCO l’érige au rang de « ville de la musique ».

Glasgow, ville architecturalement développée.

Lors de votre circuit en Ecosse, découvrez les artistes qui ont fait de Glasgow, la ville magnifique qu’elle est aujourd’hui.

–       Charles Rennie MACKINTOSH : architecte et designer écossais du XXème siècle. Cet artiste est resté longtemps méconnu du grand public du à ses partis pris esthétiques. Il meurt dans l’anonymat à Londres en 1938. Ce n’est que depuis une 20taine d’année que ses travaux sont exposés. Il est donc possible de visiter la Mackintosh house, reconstituée le plus fidèlement possible, et admirer ses œuvres (dessins, photos et correspondances) à la Hunterian Art Gallery. Il a notamment construit le bâtiment de l’ancien journal Herald Glasgow et la Lighthouse, devenue Scotland Center for Architecture Design, en 1895.

–       Zaha HADID : architecte née en 1950. Elle termine la construction du mythique Riverside museum en juin 2011.

–       Sir Norman FOSTER : architecte « High Tech » né en 1935. Glasgow lui doit l’Armadillo, auditorium de 3000 places et dirige le chantier du Scottish Hydro Arena (12 000 places) qui verra le jour au printemps.

Glasgow, ville d’artistes.

Glasgow vous propose des festivals tout au long de l’année et attire ainsi un public avertis. La ville s’épanouie autour de ses musiciens et artistes qui sont mis à l’honneur.

Ainsi plusieurs résidences sont mises en place pour les artistes professionnels ou amateurs qui souhaitent développer leur art : le Trongate 103 et Briggait.

Cette ville a entres autres vu naître les Tears of Fears, Franz Ferdinand ou encore Belle and Sebastian.

Les avantages de la ville :

–       Populations accueillantes et chaleureuses

–       Nombreux bars, clubs et restaurants.

L’Ecosse nous réserve encore de nombreuses surprises dont l’une des destinations phares est Glasgow. Des circuits existent aujourd’hui pour visiter l’Ecosse et plonger au cœur de Glasgow.

Ecosse : Nouveau nom pour le stade mythique d’Edimbourg ?

Inauguré en 1925, le Murrayfield Stadium est devenu au fil des années un lieu emblématique de la ville d’Edimbourg.  Pouvant accueillir jusqu’à 67 000 spectateurs, il fait parti intégrante du paysage historique de l’Ecosse. Cependant et ce pour des raisons économiques, Mark DODSON, président de la fédération écossaise,  recherche activement un sponsor pour le stade national en crise financière.

N’en déplaise aux supporters, le stadium pourrait donc rafraichir son image et ainsi changer de nom.

 

Ce monument écossais ouvre ses portes pour des visites guidées et fait découvrir aux voyageurs les coulisses d’une destination celte très prisée.  Entrez au Murrayfield Stadium en visitant Edimbourg grâce à des circuits organisés en Ecosse.

Ecosse : accord sur la convention d’un référendum sur l’indépendance

Mercredi 17 octobre 2012, le premier ministre britannique David Cameron et son homologue écossais ont annoncé une consultation, en signant un accord sur la convocation d’un référendum où sera posée la question de l’indépendance ou non de l’Ecosse (qui fait actuellement partie du Royaume-Uni).

En effet, l’indépendance de l’Ecosse est réclamée depuis plusieurs années par le parti national écossais SNP, aujourd’hui majoritaire au Parlement d’Edimbourg

En 2014, la question sera donc soumise à référendum. Si le « oui » l’emporte, ce choix aura des conséquences fondamentales pour le futur du Royaume-Uni.

Ecosse : ouverture de la superbe bibliothèque de l’Université d’Aberdeen

Incroyable création de Schimdt Hammer Lassen Architects : la nouvelle bibliothèque universitaire d’Aberdeen en Ecosse est tout simplement superbe !

Ses caractéristiques qui nous séduisent ? Un véritable puits de lumière offrant une clarté spectaculaire à l’ensemble du bâtiment, une construction intérieure en spirale rappelant quelque peu celle du musée Solomon R. Guggenheim de New York, de larges espaces aérés, un mur de verre resplendissant… le tout contenu dans un cube de verre parfait.

Le design est à son comble ainsi que les nouvelles technologies qui s’intègrent parfaitement à ce nouvel espace aux formes organiques donnant accès à plus de 250 000 livres et manuscrits. Cette bibliothèque écossaise d’une superficie de 15 000 m² peut accueillir 14 000 étudiants au cœur de 1200 espaces de lectures conçus pour eux, pour abriter aussi archives, collections historique, et une chambre spéciale pour les livres rares et de collection.

La nouvelle bibliothèque a été inaugurée en présence de la Reine Elisabeth II d’Angleterre et de son mari le Duc d’Édimbourg le 24 septembre dernier.

L’Ecosse invitée d’honneur de la Foire-Expo de La Rochelle du 31 août au 9 septembre 2012

Décidément, l’Ecosse fait encore parler d’elle dans l’actualité culturelle et festive…

Elle sera en effet l’invitée d’honneur de la 67e édition de la Foire-Expo du Parc-Expo de La Rochelle en Charente-Maritime, dans la région Poitou-Charentes. Nous vous invitons à venir découvrir toutes les curiosités proposées à l’occasion de cet évènement en cliquant sur l’affiche ci-contre.

Séjour frissons en Ecosse : visitez les châteaux hantés !

Vous souhaitez visiter l’Ecosse mais de manière différente ? Les histoires d’esprits et les légendes occultes vous font frissonner de plaisir ou de terreur ? Alors suivez-nous sur la route des châteaux hantés d’Ecosse…

  1. Skaill House: une demeure seigneuriale austère du XVIIe siècle située sur l’archipel des Orcades près de Skara Brae (le site préhistorique le plus extraordinaire de la région, comprenant un village néolithique). Les fantômes y sont particulièrement actifs puisqu’ils parviennent à terrifier les chiens, à faire entendre leurs pas dans des pièces vides et à s’asseoir près des hôtes lorsqu’ils sont couchés dans leur lit (personnellement, je préfère éviter ce type d’endroit, et vous ?).

    Skaill House – crédit photo : http://bit.ly/RjIKkQ

  2. Delgatie Castle : situé près de Turiff dans l’Aberdeenshire, ce château voit ses origines remonter à l’année 1030 ! La plus grande partie du bâtiment date toutefois des années 1570… Ici, l’on parle d’un fantôme aux cheveux rouges qui hanterait les couloirs du château (sans doute un certain Alexandre Hay, vu pendant la Seconde Guerre mondiale).

    Delgatie Castle – crédit photo : http://bit.ly/OMyEWR

  3. Glamis Castle dans l’Angus : il s’agit là de l’un des plus célèbres châteaux de toute l’Ecosse… En effet, la reine mère y a grandi et la princesse Margaret y est née. On lui associe surtout la figure historique de Lady Glamis qui fut accusée de sorcellerie à la mort de son époux le Lord John de Glamis. En prison, elle perdit la vue puis fut brûlée vive devant le château d’Edimbourg, avant de devenir la fameuse « dame grise » qui hante le château – et surtout la chapelle de Glamis Castle. Elle est accompagnée d’un homme énorme et barbu, Earl Beardie, qui a un jour joué aux cartes avec le diable et a perdu la partie…

    Glamis Castle – crédit photo : http://bit.ly/NlAixh

  4. Culzean Castle et son fantôme de joueur de cornemuse : sur la falaise d’Ayrshire, ce château au parc boisé et aux allées fleuries appartenait autrefois à une grande famille écossaise, les Kennedy. Construit à partir du 12e siècle puis réaménagé en 1771, cette forteresse du Clan Kennedy accueille depuis déjà fort longtemps le fantôme d’un joueur de cornemuse, qui aime jouer quelques airs dans l’enceinte du château ou pour célébrer les mariages au sein du clan Kennedy. Il serait aussi accompagné d’une femme habillée d’une robe boule, vue en 1972. Quatre ans plus tard, des touristes voient apparaître une forme vaporeuse dans un escalier du château.

    Culzean Castle – crédit photo : http://bit.ly/QbbmIZ

  5. Drumlanrig Castle : Près de Dumfries, c’est le siège historique de la famille du dixième duc de Buccleuch et Queensberry. Construit au 17e siècle, ce château abrite aujourd’hui une très belle collection de tableaux dont un Holbein, un Léonard de Vinci, un Rembrandt mais aussi… le spectre d’un grand singe jaune si l’on en croit la légende!

    Drumlanrig Castle – crédit photo : http://bit.ly/RwS7PZ

  6. House of the Binns – que l’on appelle plus couramment The Binns – est une sorte de manoirdatant du 17e siècle à proximité de Linlithgow. Cette demeure est connue pour avoir été le lieu d’une partie de cartes entre le propriétaire du manoir, le Général Tam Dalyell of the Binns (ou Tam o’ the Binns) et un hôte particulièrement indésirable : le Diable en personne ! Aujourd’hui, les touristes peuvent encore voir la fameuse table sur laquelle se déroula cette satanique partie de cartes…

    House of the Binns – crédit photo : http://bit.ly/QATKut

  7. Palais de Falkland: il s’agit d’un ancien palais des rois d’Ecosse situé à Falkland dans la région du Fife. Sinistre demeure qui vit le duc d’Albany Robert Stuart y faire emprisonner en 1402 son neveu David Stuart duc de Rothesay (fils aîné de Robert III d’Ecosse) en le laissant mourir de faim à 23 ans. Ce château est surtout connu aujourd’hui pour y abriter une mystérieuse dame blanche…

    Palais de Falkland – crédit photo : http://bit.ly/OISGBt

  8. Fyvie Castle : sur les rives de l’Ythan, c’est l’un des plus beaux exemples d’architecture baronniale écossaise (ses origines remontent XIIIe siècle). C’est en 1920 qu’apparaît le premier fantôme : une dame verte. Pourquoi seulement à cette époque ? Car le propriétaire du château souhaitait restaurer un mur qui commençait à se couvrir de moisissure : en le réparant, les ouvriers découvrirent le squelette d’une femme derrière les briques. Le propriétaire pensa donc bien faire en offrant à ce corps une sépulture digne de ce nom. Or, de nombreux phénomènes inexpliqués eurent lieu. Le propriétaire décida donc de remettre le corps de la femme à sa place… et les apparitions s’arrêtèrent net. Il n’est pas toujours aisé de bien comprendre les fantômes en Ecosse!

    Fyvie Castle – crédit photo : http://bit.ly/Mhki3d