Séjour en Lozère : Fournels, Aubrac, Laguiole, Gorges du Tarn, Gévaudan et Puy en Velay

Cette semaine, direction la Lozère, une région absolument riche (même s’il s’agit du département le moins peuplé de France). En plus de son chef-lieu Mende, vous découvrirez toute la région du Languedoc-Roussillon lors de votre séjour liberté ou organisé, en profitant de visites guidées proposées par des professionnels du tourisme.

Mont Lozère – crédit photo : http://bit.ly/RizYmt

Historiquement, la Lozère est l’un des 83 départements français créés lors de la Révolution française le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789. Son espace correspond presque exactement à l’ancien évêché du Gévaudan (il en a aussi gardé le blason). Depuis la Lozère, vous pourrez atteindre le Languedoc-Roussillon, la région Rhône-Alpes, l’Auvergne et le Midi-Pyrénées.  Au cœur de la Lozère, quatre régions naturelles sont à visiter pour leur faune et leur flore vraiment intéressante : la Margeride (au Nord), l’Aubrac (au nord-ouest), les Cévennes (au sud-est) et les Causses (au sud-ouest). La nature, verdoyante, s’explique par l’existence de trois rivières importantes qui prennent naissance en Lozère : le Tarn, le Lot et l’Allier.

Cévennes – crédit photo : http://bit.ly/VzQ0y4

Votre principale activité lors de votre séjour en Lozère sera donc liée au Tourisme vert. Les amoureux des animaux prendront plaisir à observer des espèces rares au cœur de réserves animalières uniques en Europe. D’autres curiosités vous attendent dans les paysages des Cévennes comme des menhirs et des dolmens, des grottes, etc. Du côté des autres activités, nous vous conseillons la découverte des festivals de musique suivant les saisons, les évènements théâtres de rue, des rétrospectives et festivals de cinéma de renommée internationale. Enfin, les gastronomes succomberont aux tentations culinaires made in Lozère : l’Aligot évidemment, la Coupétade, la Truffade, la Pouteille, la Fougasse, le Retortillat, et évidemment, les nombreuses espèces de fromages : au lait de brebis, chèvre et vache, le miel, les lentilles, etc.

Voici quelques idées de visites à ne rater sous aucun prétexte :

> Fournels et son village de granit de Haute Lozère
> La vallée et les gorges de la Truyère
> Les montagnes de la Margeride, les bisons de La Margeride
> Les Monts d’Aubrac
> Le Géoscope de la Lozère
> La vallée glacière de l’Epi et de la Planeze
> Le Prat du Bouc, le plus grand volcan d’Europe qui culmine à 1392m
> Murat et son musée de la faune
> Chaudes Aigues (ville thermale du Cantal, l’eau y jaillit à plus de 80°C)
> Le musée de la Géothermie
> Aubrac et Laguiole (fabrique de couteaux)
> Les Gorges du Tarn pour un après-midi canoë-kayak
> La grotte de Dargilan (pour ses stalactites)
> Le grand viaduc de Millau
> Saint Flour (incroyable forteresse perchée à 881m d’altitude)
> Marjevols (superbe cité médiévale, ancienne ville royale)
> Le parc des Loups du Gévaudan et son musée de la Bête du Gévaudan
> Les Monts du Cantal et Salers
> et évidemment, le Puy en Velay

Publicités

Séjour en Normandie : plages, Histoire et de drôles de dégustations pour votre plaisir !

« Que la nature est prévoyante ! Elle fait pousser les pommes en Normandie sachant que les indigènes de cette province ne boivent que du cidre. » Henri Monnier.

Blague à part, la Normandie est l’une des plus belles régions françaises et vous accueille tout au long de l’année puisqu’elle resplendit en été comme en hiver ! Que vous soyez attiré par l’histoire de France et d’Angleterre, la beauté de paysages pittoresques, le folklore, des dégustations de produits régionaux, le repos et le farniente sur de superbes plages… cette région vaut vraiment le détour !

Honfleur – crédit photo : http://bit.ly/RbLgYb

Lors de votre séjour en Normandie, nous vous conseillons notamment certaines visites indispensables :

Les stations balnéaires de Luc sur Mer (ainsi que son Parc de la Baleine, centre de cure marine), Deauville, Trouville, Honfleur (Côte fleurie), les incroyables falaises d’Etretat (Côte d’Albâtre), la visite de Cherbourg et sa Cité de la Mer ou encore Fécamp pour son pittoresque port de pêche…

Deauville – Crédit photo : http://bit.ly/QTEpWv

La découverte des plages du Débarquement : Arromanches (ainsi que son Musée du Débarquement et le site Arromanches 360°), Utah, Omaha Beach, la Pointe du Hoc, le Cimetière américain de Coleville, Sainte-Mère Eglise, la visite du Mémorial de la Paix à Caen

Le superbe Pays d’Auge pour Lisieux, sa basilique Sainte-Thérèse ; Bayeux pour son centre historique et bien évidemment la Tapisserie de Guillaume le Conquérant et la Cathédrale… A Caen, vous visiterez l’Abbaye-aux-Hommes (Guillaume le Conquérant), l’Abbaye-aux-Dames (Reine Mathilde), le Château…

Cathédrale de Lisieux – crédit photo : http://bit.ly/S7xs0F

Des dégustations à Livarot (visite de la fromagerie), et dans toute la Normandie de Cidre, de Calvados, de poiré et d’alcool de poire (toujours avec modération), de camembert, ou encore d’autres spécialités culinaires comme la viande d’agneau de pré-salé du Mont Saint-Michel, les Tripes à la mode de Caen, les coquilles Saint-Jacques, la teurgoule (dessert normand, sorte de riz au lait parfumé à la cannelle), les bourdelots (pâtisserie à base de pomme recouverte d’une pâte feuilletée, renfermant du sucre semoule dans son cœur), etc.

L’année 2013 sera irlandaise ou ne sera pas : The Gathering Ireland 2013

Pour les Irlandais, l’année 2013 sera synonyme d’un immense rassemblement tout au long de l’année, un évènement intitulé « The Gathering Ireland 2013 », vraiment attendu par tous les fans de culture irlandaise

Le pays invite ainsi tous ses habitants à organiser leurs propres événements de rassemblement via le site web www.thegatheringireland.com. Parallèlement, tous les tweets publiés par des fans contenant le hashtag #TheGathering2013 ou le twitto @GatheringIRL apparaissent sur un mur du site, mis à jour en continu. Si vous avez choisi l’Irlande comme destination lors de vos vacances en 2013, vous vivrez au rythme de ce rassemblement géant, et dans toutes les régions du pays.

Are you ready ? pour un lancer de bottes de caoutchouc ?

Fêtes en tout genre, festivals, musique, cinéma, théâtre, danse, spectacles, gastronomie, folklore, Saint-Patrick, Temple Bar Trad Fest, Bloomsday, Guinness Arthur’s Day, Clonmel Junction Festival : tous les prétextes seront bons pour vous amuser auprès des Irish People les plus festifs !

Bergen Food Festival : quand Bryggen invite aux dégustations, du 7 au 9 septembre 2012

A Bryggen, le vieux quartier hanséatique de Bergen sur la côte ouest de la Norvège vous invite à de délicieuses dégustations et découvertes culinaires folkloriques du 7 au 9 septembre 2012, à l’occasion du Bergen Food Festival. De nombreuses entreprises locales profitent de cet événement pour présenter leurs spécialités et vous donner l’eau à la bouche grâce à des plats typiques et des produits frais délicieux. Un régal pour toute la famille ! Ce sont plus de 90 producteurs qui se retrouvent sur ce marché géant, proposant ainsi à foison fruits, cidre, bière, vin, pain, viande, poisson, fromage, etc. Quant aux enfants, de nombreuses activités leur sont proposées comme des cours de cuisine, de chasses aux trésors, des quizz, des ballades en calèche, etc.

Bergen Food Festival – crédit photo : http://bit.ly/POwpmc

L’Islande est le pays où on lit le plus: Reykjavik, élue « Ville de littérature »

L’UNESCO a désigné au mois d’août Reykjavik, la capitale de l’Islande, comme « Ville de littérature » 2012. En effet, cette ville détient le record mondial du nombre de livres lus et écrits par an et par habitant !

Islande, Reykjavik – crédit photo : http://bit.ly/Ruaq7s

Selon l’association des écrivains islandais, le pays compterait plus de 400 auteurs, 40 maisons d’édition… pour seulement 320 000 habitants ! Or, en 2011, 757 livres ont été publiés, parallèlement à des ventes exceptionnelles dans le pays mais aussi dans le monde entier grâce aux traductions de qualité (notamment celles de Régis Boyer).

Le rapport extraordinaire qu’entretient l’Islande avec la littérature ne date pas d’hier ! Depuis la colonisation jusqu’au XIVe siècle, l’Islande est le bastion de la poésie eddique (pour ses Eddas poétiques, en prose, minora), de la poésie scaldique (Scalde) et des Sagas Islandaises (royales, miniatures, légendaires, de chevaliers, de saints, antiques, etc.). Plus proches de nous, des genres littéraires ont été abondamment nourris par les auteurs islandais : de nombreux auteurs contemporains de romans, nouvelles, contes, pièces de théâtre, littérature jeunesse, poésies, ouvrages de civilisations et romans policiers (polars) sont reconnus dans le monde entier.

Arnaldur Indriðason – crédit photo : http://bit.ly/S1qPmh

La littérature insulaire s’exporte donc de plus en plus. Arnaldur Indriðason est en tête de gondole dans toutes les librairies. Suivi de près par Arni Thorarinsson pour ses romans noirs. On pense aussi à Sjon, Einar Mar Gudmundsson ou Gudrun Eva Minerv udottir… Tous ces noms imprononçables n’en finissent pas de remplir nos étagères et autres bibliothèques et s’ajoutent à d’autres noms plus anciens et pourtant toujours aussi présents : Halldór Laxness évidemment (prix Nobel de littérature en 1955), Gunnar Gunnarsson, Steinunn Sigurðardóttir ou encore Thor Vilhjálmsson…
Souhaitons encore une longue vie à la littérature islandaise !

Découvrir le Jura Franco-Suisse : un massif montagneux propice aux randonnées !

C’est une région que l’on aime particulièrement : le Jura Franco-Suisse est un havre de paix comme on n’en fait plus… Plusieurs sites sont certainement à privilégier (même si toute la région est vraiment agréable). On pense notamment à la célèbre région des lacs avec le Lac de Vouglans (un lac artificiel créé en 1968), le Lac de Serre-Ponçon (deuxième lac artificiel d’Europe par sa capacité et troisième par sa superficie), le Lac de Sainte-Croix (créé en 1973, un haut lieu de la culture du lavandin) et les Cascades du Hérisson (avec ses belvédères et son sentier de promenade). A Saint-Claude, vous pourrez découvrir la vieille ville et la cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André (classée monument historique, avec son clocher gauche jamais terminé), la fabrique de pipes et son musée ou encore la fabrication du diamant (ainsi que la Confrérie des Maîtres-Pipiers). Vous profiterez aussi d’une pause à Saint-Claude pour apprécier le musée de l’abbaye, les ponts, la place Louis XI, etc. A Morez, la capitale de la lunetterie (autrefois capitale de l’horloge comtoise) vous accueille au pied de la station de Les Rousses. Vous pourrez aussi visiter Arbois, une vieille ville intéressante sur la route des vins ou encore Salins les Bains (ancienne saline). De belles étapes de dégustations seront au rendez-vous, vous permettant de goûter aux fromages et vins locaux…

Lac de Vouglans – crédit photo : http://bit.ly/OHaO00

Nous vous conseillons aussi de visiter les quatre villages de la station, aussi charmants les uns que les autres : Bois d’Amont (connu pour être la capitale de la boissellerie – c’est-à-dire de boîtes en bois d’épicéa), Les Rousses (un adorable village montagnard qui propose même un musée du ski), Prémanon (intéressant pour son musée/centre polaire Paul-Emile Victor, sa patinoire et son Eglise Saint-Barthélémy) et enfin Lamoura (pour sa maison du Lapidaire – pierres précieuses et sa Forêt du Massacre). Lamoura est aussi le lieu de départ de la course de ski de fond « La Transjurassienne ». Dans cette région, vous profiterez de nombreuses activités sportives comme le ski, les raquettes à neige, la natation, la pêche en rivière ou lac, les randonnées, le golf, l’accrobranche, etc.

Bois d’Amont – crédit photo : http://bit.ly/QOPH9G

La Suisse, à deux pas, est évidemment une étape décisive de votre séjour ! Vous apprécierez le savoir-vivre suisse, leurs spécialités culinaires et vigneronnes, à travers la découverte de plusieurs villes et villages : on aime particulièrement les superbes alpages suisses, verdoyants et apaisants ; la cité olympique Lausanne qui domine le fabuleux Lac Léman ; Genève pour son spectaculaire jet d’eau, son horloge astronomique, ses boutiques de luxe et ses manufactures de montres, etc. ; Nyon, étonnante cité lacustre au bord du Léman ; les villages médiévaux d’Yvoire ou de Gruyère…

Séjour frissons en Ecosse : visitez les châteaux hantés !

Vous souhaitez visiter l’Ecosse mais de manière différente ? Les histoires d’esprits et les légendes occultes vous font frissonner de plaisir ou de terreur ? Alors suivez-nous sur la route des châteaux hantés d’Ecosse…

  1. Skaill House: une demeure seigneuriale austère du XVIIe siècle située sur l’archipel des Orcades près de Skara Brae (le site préhistorique le plus extraordinaire de la région, comprenant un village néolithique). Les fantômes y sont particulièrement actifs puisqu’ils parviennent à terrifier les chiens, à faire entendre leurs pas dans des pièces vides et à s’asseoir près des hôtes lorsqu’ils sont couchés dans leur lit (personnellement, je préfère éviter ce type d’endroit, et vous ?).

    Skaill House – crédit photo : http://bit.ly/RjIKkQ

  2. Delgatie Castle : situé près de Turiff dans l’Aberdeenshire, ce château voit ses origines remonter à l’année 1030 ! La plus grande partie du bâtiment date toutefois des années 1570… Ici, l’on parle d’un fantôme aux cheveux rouges qui hanterait les couloirs du château (sans doute un certain Alexandre Hay, vu pendant la Seconde Guerre mondiale).

    Delgatie Castle – crédit photo : http://bit.ly/OMyEWR

  3. Glamis Castle dans l’Angus : il s’agit là de l’un des plus célèbres châteaux de toute l’Ecosse… En effet, la reine mère y a grandi et la princesse Margaret y est née. On lui associe surtout la figure historique de Lady Glamis qui fut accusée de sorcellerie à la mort de son époux le Lord John de Glamis. En prison, elle perdit la vue puis fut brûlée vive devant le château d’Edimbourg, avant de devenir la fameuse « dame grise » qui hante le château – et surtout la chapelle de Glamis Castle. Elle est accompagnée d’un homme énorme et barbu, Earl Beardie, qui a un jour joué aux cartes avec le diable et a perdu la partie…

    Glamis Castle – crédit photo : http://bit.ly/NlAixh

  4. Culzean Castle et son fantôme de joueur de cornemuse : sur la falaise d’Ayrshire, ce château au parc boisé et aux allées fleuries appartenait autrefois à une grande famille écossaise, les Kennedy. Construit à partir du 12e siècle puis réaménagé en 1771, cette forteresse du Clan Kennedy accueille depuis déjà fort longtemps le fantôme d’un joueur de cornemuse, qui aime jouer quelques airs dans l’enceinte du château ou pour célébrer les mariages au sein du clan Kennedy. Il serait aussi accompagné d’une femme habillée d’une robe boule, vue en 1972. Quatre ans plus tard, des touristes voient apparaître une forme vaporeuse dans un escalier du château.

    Culzean Castle – crédit photo : http://bit.ly/QbbmIZ

  5. Drumlanrig Castle : Près de Dumfries, c’est le siège historique de la famille du dixième duc de Buccleuch et Queensberry. Construit au 17e siècle, ce château abrite aujourd’hui une très belle collection de tableaux dont un Holbein, un Léonard de Vinci, un Rembrandt mais aussi… le spectre d’un grand singe jaune si l’on en croit la légende!

    Drumlanrig Castle – crédit photo : http://bit.ly/RwS7PZ

  6. House of the Binns – que l’on appelle plus couramment The Binns – est une sorte de manoirdatant du 17e siècle à proximité de Linlithgow. Cette demeure est connue pour avoir été le lieu d’une partie de cartes entre le propriétaire du manoir, le Général Tam Dalyell of the Binns (ou Tam o’ the Binns) et un hôte particulièrement indésirable : le Diable en personne ! Aujourd’hui, les touristes peuvent encore voir la fameuse table sur laquelle se déroula cette satanique partie de cartes…

    House of the Binns – crédit photo : http://bit.ly/QATKut

  7. Palais de Falkland: il s’agit d’un ancien palais des rois d’Ecosse situé à Falkland dans la région du Fife. Sinistre demeure qui vit le duc d’Albany Robert Stuart y faire emprisonner en 1402 son neveu David Stuart duc de Rothesay (fils aîné de Robert III d’Ecosse) en le laissant mourir de faim à 23 ans. Ce château est surtout connu aujourd’hui pour y abriter une mystérieuse dame blanche…

    Palais de Falkland – crédit photo : http://bit.ly/OISGBt

  8. Fyvie Castle : sur les rives de l’Ythan, c’est l’un des plus beaux exemples d’architecture baronniale écossaise (ses origines remontent XIIIe siècle). C’est en 1920 qu’apparaît le premier fantôme : une dame verte. Pourquoi seulement à cette époque ? Car le propriétaire du château souhaitait restaurer un mur qui commençait à se couvrir de moisissure : en le réparant, les ouvriers découvrirent le squelette d’une femme derrière les briques. Le propriétaire pensa donc bien faire en offrant à ce corps une sépulture digne de ce nom. Or, de nombreux phénomènes inexpliqués eurent lieu. Le propriétaire décida donc de remettre le corps de la femme à sa place… et les apparitions s’arrêtèrent net. Il n’est pas toujours aisé de bien comprendre les fantômes en Ecosse!

    Fyvie Castle – crédit photo : http://bit.ly/Mhki3d