Camargue : Aigues-Mortes, découvrez cette commune !

Notre nouvelle étape en France : en Camargue, à Aigues-Mortes, une belle commune française située dans le département du Gard, région Languedoc-Roussillon… Bienvenue dans cette fière cité médiévale fortifiée, bâtie par Saint-Louis !

Aigues-Mortes en Camargue / crédit photo : http://minu.me/7cfb/p

HISTOIRE

On connaît Aigues-Mortes depuis 1248, où ce territoire apparaît dans un texte sous la forme latinisée Aquae Mortuae, qui procède de l’occitan « Aigas Mortas » qui signifie « eaux mortes », « eaux stagnantes » (à cause des marais et étangs qui s’étendaient autour du village d’origine). Dans l’Antiquité, cette région voit l’aménagement de premiers marais salins dont les vestiges sont aussi perdus. Au Moyen-âge, le roi Charlemagne fait ériger la tour Matafère en 791 au milieu des marécages pour sécuriser les pêcheurs et ouvriers des salins. D’abord protectrice et guerrière, cette tour devient spirituelle quand Charlemagne l’octroie à l’abbaye des Bénédictins. Au moment des Croisades, Louis IX / Saint-Louis fait construire une route entre les marais en plus d’une tour Carbonnière pour protéger la ville et la tour de Constance pour abriter sa garnison. A partir de là, Louis IX s’élancera par deux fois pour les Croisades ! (en 1248 et 1270 où il meurt de dysenterie). Plus tard, au début du XIVe siècle, Philippe le Bel utilise ce site fortifié pour incarcérer les Templiers. Début XVe, d’importants travaux sont entrepris pour faciliter l’accès d’Aigues-Mortes à la mer. En 1806, une solution est enfin trouvée : Aigues-Mortes devient un port fluvial grâce au Canal du Rhône à Sète. Fin XIXe, la cité connaîtra un sanglant épisode historique : le massacre des Italiens en août 1893 (le plus grand massacre d’immigrés de l’histoire contemporaine de la France mais aussi l’un des plus grands scandales de son histoire judiciaire – puisqu’aucune condamnation ne sera jamais prononcée)…

Aigues-Mortes, ville fortifiée / crédit photo : http://minu.me/7cfa/p

PAYS

A Aigues-Mortes, au cœur de la Camargue, les amoureux de la nature pourront prendre le temps d’admirer une faune et une flore typique et généreuse : élevages de taureaux, de chevaux sauvages dans les marais environnants… Côté paysage, les marais salants évidemment sauront vous dépayser ainsi que le riche patrimoine médiéval des XIIIe et XIVe siècles et la proximité avec la mer.

TOURISME

Vous visiterez le joli centre-ville d’Aigues-Mortes ; la Tour de Constance datant de 1242 (sous Saint-Louis) avec sa salle des gardes et sa salle des chevaliers, ses remparts qui se déploient sur une longueur de 1600 m ; la Tour Carbonnière (1346) ; l’église Notre-Dame-des-Sablons qui date du milieu du XIIIe, sa statue de Saint-Louis, les restes d’un très vieux crucifix… ; la chapelle des Pénitents gris et celle des Pénitents blancs ; la place Saint-Louis, etc.

Publicités

Séjour en Lozère : Fournels, Aubrac, Laguiole, Gorges du Tarn, Gévaudan et Puy en Velay

Cette semaine, direction la Lozère, une région absolument riche (même s’il s’agit du département le moins peuplé de France). En plus de son chef-lieu Mende, vous découvrirez toute la région du Languedoc-Roussillon lors de votre séjour liberté ou organisé, en profitant de visites guidées proposées par des professionnels du tourisme.

Mont Lozère – crédit photo : http://bit.ly/RizYmt

Historiquement, la Lozère est l’un des 83 départements français créés lors de la Révolution française le 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789. Son espace correspond presque exactement à l’ancien évêché du Gévaudan (il en a aussi gardé le blason). Depuis la Lozère, vous pourrez atteindre le Languedoc-Roussillon, la région Rhône-Alpes, l’Auvergne et le Midi-Pyrénées.  Au cœur de la Lozère, quatre régions naturelles sont à visiter pour leur faune et leur flore vraiment intéressante : la Margeride (au Nord), l’Aubrac (au nord-ouest), les Cévennes (au sud-est) et les Causses (au sud-ouest). La nature, verdoyante, s’explique par l’existence de trois rivières importantes qui prennent naissance en Lozère : le Tarn, le Lot et l’Allier.

Cévennes – crédit photo : http://bit.ly/VzQ0y4

Votre principale activité lors de votre séjour en Lozère sera donc liée au Tourisme vert. Les amoureux des animaux prendront plaisir à observer des espèces rares au cœur de réserves animalières uniques en Europe. D’autres curiosités vous attendent dans les paysages des Cévennes comme des menhirs et des dolmens, des grottes, etc. Du côté des autres activités, nous vous conseillons la découverte des festivals de musique suivant les saisons, les évènements théâtres de rue, des rétrospectives et festivals de cinéma de renommée internationale. Enfin, les gastronomes succomberont aux tentations culinaires made in Lozère : l’Aligot évidemment, la Coupétade, la Truffade, la Pouteille, la Fougasse, le Retortillat, et évidemment, les nombreuses espèces de fromages : au lait de brebis, chèvre et vache, le miel, les lentilles, etc.

Voici quelques idées de visites à ne rater sous aucun prétexte :

> Fournels et son village de granit de Haute Lozère
> La vallée et les gorges de la Truyère
> Les montagnes de la Margeride, les bisons de La Margeride
> Les Monts d’Aubrac
> Le Géoscope de la Lozère
> La vallée glacière de l’Epi et de la Planeze
> Le Prat du Bouc, le plus grand volcan d’Europe qui culmine à 1392m
> Murat et son musée de la faune
> Chaudes Aigues (ville thermale du Cantal, l’eau y jaillit à plus de 80°C)
> Le musée de la Géothermie
> Aubrac et Laguiole (fabrique de couteaux)
> Les Gorges du Tarn pour un après-midi canoë-kayak
> La grotte de Dargilan (pour ses stalactites)
> Le grand viaduc de Millau
> Saint Flour (incroyable forteresse perchée à 881m d’altitude)
> Marjevols (superbe cité médiévale, ancienne ville royale)
> Le parc des Loups du Gévaudan et son musée de la Bête du Gévaudan
> Les Monts du Cantal et Salers
> et évidemment, le Puy en Velay

Séjour en Normandie : plages, Histoire et de drôles de dégustations pour votre plaisir !

« Que la nature est prévoyante ! Elle fait pousser les pommes en Normandie sachant que les indigènes de cette province ne boivent que du cidre. » Henri Monnier.

Blague à part, la Normandie est l’une des plus belles régions françaises et vous accueille tout au long de l’année puisqu’elle resplendit en été comme en hiver ! Que vous soyez attiré par l’histoire de France et d’Angleterre, la beauté de paysages pittoresques, le folklore, des dégustations de produits régionaux, le repos et le farniente sur de superbes plages… cette région vaut vraiment le détour !

Honfleur – crédit photo : http://bit.ly/RbLgYb

Lors de votre séjour en Normandie, nous vous conseillons notamment certaines visites indispensables :

Les stations balnéaires de Luc sur Mer (ainsi que son Parc de la Baleine, centre de cure marine), Deauville, Trouville, Honfleur (Côte fleurie), les incroyables falaises d’Etretat (Côte d’Albâtre), la visite de Cherbourg et sa Cité de la Mer ou encore Fécamp pour son pittoresque port de pêche…

Deauville – Crédit photo : http://bit.ly/QTEpWv

La découverte des plages du Débarquement : Arromanches (ainsi que son Musée du Débarquement et le site Arromanches 360°), Utah, Omaha Beach, la Pointe du Hoc, le Cimetière américain de Coleville, Sainte-Mère Eglise, la visite du Mémorial de la Paix à Caen

Le superbe Pays d’Auge pour Lisieux, sa basilique Sainte-Thérèse ; Bayeux pour son centre historique et bien évidemment la Tapisserie de Guillaume le Conquérant et la Cathédrale… A Caen, vous visiterez l’Abbaye-aux-Hommes (Guillaume le Conquérant), l’Abbaye-aux-Dames (Reine Mathilde), le Château…

Cathédrale de Lisieux – crédit photo : http://bit.ly/S7xs0F

Des dégustations à Livarot (visite de la fromagerie), et dans toute la Normandie de Cidre, de Calvados, de poiré et d’alcool de poire (toujours avec modération), de camembert, ou encore d’autres spécialités culinaires comme la viande d’agneau de pré-salé du Mont Saint-Michel, les Tripes à la mode de Caen, les coquilles Saint-Jacques, la teurgoule (dessert normand, sorte de riz au lait parfumé à la cannelle), les bourdelots (pâtisserie à base de pomme recouverte d’une pâte feuilletée, renfermant du sucre semoule dans son cœur), etc.

Découvrez la province d’Armagnac au cœur de la Gascogne (Gers)

La province d’Armagnac, on la connaît surtout pour son eau-de-vie produite dans les départements français du Gers, des Landes et du Lot-et-Garonne… Mais au-delà de ce breuvage ancestral remontant au Moyen-âge, Armagnac est surtout une ancienne province située en Gascogne, dont le nom provient d’un domaine gallo-romain, qui a pour capitale historique Auch.

Bastide d’Armagnac – crédit photo : http://bit.ly/SZGJaY

Lors d’un séjour consacré aux dégustations de produits régionaux dans le Gers et les Landes, vous découvrirez cette belle province française, riche en vignobles.
Pendant votre séjour, vous découvrirez entre autres des villages bastides et des castelnaux, de sublimes collines plantées de vignes, des vallées plaisantes encadrées par de belles rivières (navigables pour certaines, vous permettant de vous adonner aux joies du canoë et du kayak…).

Au pays d’Armagnac, vous pourrez visiter les villages les plus célèbres de la région comme Condom sur les bords de la Baïse, Eauze (qui abrite une superbe cathédrale et un trésor), Larressingle qui n’est autre que la plus petite cité fortifiée de France, Montréal-du-Gers avec ses maisons à encorbellements et son église fortifiée, Vic-Fezensac qui propose des animations et événements célèbres comme la féria et le Tempo Latina…

Vous avez prévu de vous retrouver en Armagnac fin octobre ? Profitez-en pour participer à « l’Armagnac en fête » les 27 et 28 octobre à Labastide-d’Armagnac dans les Landes. Pour assisterez à l’allumage d’un alambic sur la place Royale et au marché aux armagnacs avec dégustations (avec modération) du « bourret », de la « blanche », du « brûlot » et d’autres sortes d’armagnacs 100% typiques !

Séjour tout compris en Corse : 8 jours sur l’île de Beauté avec visites guidées

Le soleil et la chaleur vous manquent déjà ?
Cette semaine, direction la Corse !

Depuis Toulon, vous embarquez sur un ferry pour un dîner au restaurant et une nuit en cabine en direction de Bastia ou d’Ajaccio. Dès le lendemain, vous débutez votre séjour accompagné en suivant la Côte jusqu’à Calvi afin de visiter des villages pittoresques comme ceux de San Antonino, Aregno (pour sa chapelle datant du XIVe siècle), Pigna (et ses ateliers de luthiers) et enfin Lumio. Au cœur de tous ces jolis villages, vous prenez plaisir à goûter aux produits régionaux tels la charcuterie du pays, des variétés de fromage exquises, de l’huile ou de la confiture. Après toutes ces découvertes, vous prenez la route jusqu’à Porto par le Col de la Croix.

San Antonino – Corse – crédit photo : http://bit.ly/SGZIfJ

Votre troisième journée peut-être consacrée à une excursion aux Calanques de Piana et Cargèse. Vous profitez d’une vue panoramique du Golfe de Girolata, où vous attendent de magnifiques paysages de roches rouges… Vous êtes bien ici, vous profitez du temps radieux, de la nature environnante, riche et généreuse.

A Ajaccio, la cité impériale, vous découvrez la cour Napoléon, la place d’Austerlitz, qui révèle une superbe statue de l’empereur. Par le Col St Georges, Olmeto, Sartène, vous atteignez le Golfe de Porto-Vecchio (visitez la rue Borgo et les marais salants)… Avant de découvrir Bonifacio, « la ville blanche » créée par le Comte Boniface. Vous vous laissez aller à prendre le petit train qui vous fait visiter la Citadelle. En bateau, vous découvrez les coins secrets de Bonifacio comme ses grottes et ses falaises. D’autres émotions vous attendent à Palombaggia, l’une des plages les plus belles de Méditerranée occidentale. La pinède qui l’entoure vous enivre de ses odeurs si agréables…

Palombaggia – Corse – crédit photo : http://bit.ly/SGZXHJ

D’autres paysages vous attendent : aux Aiguilles de Bavella à 1240m d’altitude ; dans la vallée de la Solenzara, majestueuse avec ses canyons et ses piscines naturelles. Votre séjour prend fin (malheureusement) et vous terminez votre périple corse dans le Cortenais : la ville de Corte vous accueille. C’est un peu le centre historique de la Corse, que vous pouvez visiter en petit train. Ponte Nuovo, Ponte Leccia sont les deux dernières haltes lors de ce séjour inoubliable en Corse.

Séjour en Auvergne : partir à la découverte du Cantal

Situé en Auvergne, le département du Cantal vous accueille toute l’année pour des vacances 100% nature.

HISTOIRE

Le nom « Cantal » vient du Plomb du Cantal, sommet le plus élevé des Monts du Cantal au cœur de l’Auvergne. C’est aussi le nom d’une ancienne région, le Cantalès, qui s’étendait au nord-ouest d’Aurillac depuis 885. Aujourd’hui, certains toponymes conservent encore ce nom comme Saint-Etienne du Cantalès…

Crêtes du Puy Mary, Cantal. Crédit photo : http://bit.ly/RkSSGr

QUE FAIRE DANS LE CANTAL ?

Surtout de belles randonnées au cœur du merveilleux parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Le mot d’ordre ? Un tourisme vert, de montagne. Vous pourrez notamment découvrir le Puy Mary (1787m) qui vous fera accéder à l’un des plus beaux panoramas d’Europe ; le Plomb du Cantal (à 1855m), le village de Salers et ses magnifiques vaches, les Gorges de la Truyère (vous ne manquerez pas de vous rendre au Viaduc de Garabit ou au château d’Alleuze) ou encore le château de Val.

Cantal, vache Salers – crédit photo http://bit.ly/UrEzEm

Les plus sportifs d’entre vous s’adonneront aux randonnées pédestres ou à VTT dans le massif cantalien. Escalade, canyoning, kayak, voile, pêche, ULM sont encore d’autres idées d’activités qui séduiront petits et grands. En hiver, la station du Lioran vous donne accès à la pratique du ski alpin, du snowboard ou du patinage. Autres possibilités : les randonnées en raquettes et le ski de fond.

POUR LES AMATEURS DE PATRIMOINE

Vous aimez les beaux bâtiments historiques ? De ce point de vue, le Cantal est d’une richesse exceptionnelle. Edifices religieux romans (églises de Cheylade, Dienne, Massiac), gothiques (cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour), châteaux (Val, Anjony, Pesteils, La Vigne), anciennes stations thermales (Chaudes-Aigues, Vic-sur-Cère), sans oublier les « petites cités de caractère » sauront vous accueillir et entrecouper vos journées de randonnées.

Découvrir le Jura Franco-Suisse : un massif montagneux propice aux randonnées !

C’est une région que l’on aime particulièrement : le Jura Franco-Suisse est un havre de paix comme on n’en fait plus… Plusieurs sites sont certainement à privilégier (même si toute la région est vraiment agréable). On pense notamment à la célèbre région des lacs avec le Lac de Vouglans (un lac artificiel créé en 1968), le Lac de Serre-Ponçon (deuxième lac artificiel d’Europe par sa capacité et troisième par sa superficie), le Lac de Sainte-Croix (créé en 1973, un haut lieu de la culture du lavandin) et les Cascades du Hérisson (avec ses belvédères et son sentier de promenade). A Saint-Claude, vous pourrez découvrir la vieille ville et la cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André (classée monument historique, avec son clocher gauche jamais terminé), la fabrique de pipes et son musée ou encore la fabrication du diamant (ainsi que la Confrérie des Maîtres-Pipiers). Vous profiterez aussi d’une pause à Saint-Claude pour apprécier le musée de l’abbaye, les ponts, la place Louis XI, etc. A Morez, la capitale de la lunetterie (autrefois capitale de l’horloge comtoise) vous accueille au pied de la station de Les Rousses. Vous pourrez aussi visiter Arbois, une vieille ville intéressante sur la route des vins ou encore Salins les Bains (ancienne saline). De belles étapes de dégustations seront au rendez-vous, vous permettant de goûter aux fromages et vins locaux…

Lac de Vouglans – crédit photo : http://bit.ly/OHaO00

Nous vous conseillons aussi de visiter les quatre villages de la station, aussi charmants les uns que les autres : Bois d’Amont (connu pour être la capitale de la boissellerie – c’est-à-dire de boîtes en bois d’épicéa), Les Rousses (un adorable village montagnard qui propose même un musée du ski), Prémanon (intéressant pour son musée/centre polaire Paul-Emile Victor, sa patinoire et son Eglise Saint-Barthélémy) et enfin Lamoura (pour sa maison du Lapidaire – pierres précieuses et sa Forêt du Massacre). Lamoura est aussi le lieu de départ de la course de ski de fond « La Transjurassienne ». Dans cette région, vous profiterez de nombreuses activités sportives comme le ski, les raquettes à neige, la natation, la pêche en rivière ou lac, les randonnées, le golf, l’accrobranche, etc.

Bois d’Amont – crédit photo : http://bit.ly/QOPH9G

La Suisse, à deux pas, est évidemment une étape décisive de votre séjour ! Vous apprécierez le savoir-vivre suisse, leurs spécialités culinaires et vigneronnes, à travers la découverte de plusieurs villes et villages : on aime particulièrement les superbes alpages suisses, verdoyants et apaisants ; la cité olympique Lausanne qui domine le fabuleux Lac Léman ; Genève pour son spectaculaire jet d’eau, son horloge astronomique, ses boutiques de luxe et ses manufactures de montres, etc. ; Nyon, étonnante cité lacustre au bord du Léman ; les villages médiévaux d’Yvoire ou de Gruyère…