Un séjour en Camargue à la découverte d’Arles

Arles ou la petite Rome des Gaules… Les passionnés d’histoire y trouvent leur compte tant cette ville recèle de monuments inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ! D’emblée, on peut citer l’amphithéâtre, les thermes, la nécropole d’Alyscamps, le portail de l’église Saint-Trophime, la tour de l’Horloge, l’hôtel de ville, le quartier de Trinquetaille, la statue de l’écrivain Frédéric Mistral, la place du Forum… : un vrai musée à ciel ouvert !

Arles – crédit photo : http://bit.ly/PimLJE

Mais Arles, ce n’est pas non plus que ça. Passer quelques vacances à Arles est synonyme de soirées animées, de rencontres festives, de balades et autres flâneries, par un passage obligé sur un marché à la rencontre des producteurs locaux, en bavardant dans le quartier de la Roquette, avant de boire un verre à la terrasse d’un café de la place du Forum.

Vincent Van Gogh – terrasses du café, place du Forum à Arles – crédit photo : http://bit.ly/QfNYi7

Côté culture et folklore, nous vous conseillons les Rencontres d’Arles Photographie, les ferias, les courses camarguaises, le musée de l’Arles antique, le théâtre antique, le cloître de Saint-Trophime, et la campagne environnante sur les traces de Vincent Van Gogh évidemment…

Cloître Saint Trophime Arles – crédit photo : http://bit.ly/TSPHw9

L’Islande est le pays où on lit le plus: Reykjavik, élue « Ville de littérature »

L’UNESCO a désigné au mois d’août Reykjavik, la capitale de l’Islande, comme « Ville de littérature » 2012. En effet, cette ville détient le record mondial du nombre de livres lus et écrits par an et par habitant !

Islande, Reykjavik – crédit photo : http://bit.ly/Ruaq7s

Selon l’association des écrivains islandais, le pays compterait plus de 400 auteurs, 40 maisons d’édition… pour seulement 320 000 habitants ! Or, en 2011, 757 livres ont été publiés, parallèlement à des ventes exceptionnelles dans le pays mais aussi dans le monde entier grâce aux traductions de qualité (notamment celles de Régis Boyer).

Le rapport extraordinaire qu’entretient l’Islande avec la littérature ne date pas d’hier ! Depuis la colonisation jusqu’au XIVe siècle, l’Islande est le bastion de la poésie eddique (pour ses Eddas poétiques, en prose, minora), de la poésie scaldique (Scalde) et des Sagas Islandaises (royales, miniatures, légendaires, de chevaliers, de saints, antiques, etc.). Plus proches de nous, des genres littéraires ont été abondamment nourris par les auteurs islandais : de nombreux auteurs contemporains de romans, nouvelles, contes, pièces de théâtre, littérature jeunesse, poésies, ouvrages de civilisations et romans policiers (polars) sont reconnus dans le monde entier.

Arnaldur Indriðason – crédit photo : http://bit.ly/S1qPmh

La littérature insulaire s’exporte donc de plus en plus. Arnaldur Indriðason est en tête de gondole dans toutes les librairies. Suivi de près par Arni Thorarinsson pour ses romans noirs. On pense aussi à Sjon, Einar Mar Gudmundsson ou Gudrun Eva Minerv udottir… Tous ces noms imprononçables n’en finissent pas de remplir nos étagères et autres bibliothèques et s’ajoutent à d’autres noms plus anciens et pourtant toujours aussi présents : Halldór Laxness évidemment (prix Nobel de littérature en 1955), Gunnar Gunnarsson, Steinunn Sigurðardóttir ou encore Thor Vilhjálmsson…
Souhaitons encore une longue vie à la littérature islandaise !

Lettonie : bijou des Pays Baltes

En cette rentrée, notre nouvelle destination sur ce blog est la Lettonie, véritable perle balte, dotée d’une capitale fascinante, Riga. La République de Lettonie nous accueille en effet sur la rive orientale de la mer Baltique, bordée par la Lituanie au Sud et l’Estonie au Nord. Il s’agit bien là d’un véritable « cœur » des pays baltes, qui bat au rythme d’une Histoire riche, foisonnante et d’un patrimoine culturel à mi-chemin entre la Scandinavie et la Russie.

Riga, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/Rfu8zr

HISTOIRE : un pays européen qui renaît d’une lourde oppression

Historiquement, la Lettonie appartenait aux chevaliers prussiens de l’ordre de Livonie du XIIIe au XVIe siècle. Le XVIIe est l’époque de la domination de la Pologne et de la Suède, puis de l’Allemagne avant sa première indépendance reconnue en 1922, et sa dictature en 1934. La Seconde Guerre Mondiale voit la Lettonie sous la domination russe alors que 15 500 Lettons sont déportés par les Soviétiques dans des camps du Goulag. Vient le temps de l’occupation nazie en 1941 d’abord vue comme « libératrice » : 75 000 juifs lettons furent pourtant tués. A la fin de la guerre, les familles lettones se réfugient en Suède, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. 1944 : l’Armée Rouge réoccupe la Lettonie, annexée par l’URSS comme république socialiste soviétique. La lutte des maquisards continue jusqu’en mars 1953 à la mort de Staline. Déportations, collectivisation des fermes, transfert de milliers de Russes en Lettonie marquent douloureusement la fin des années 40 et le début des années 50. La véritable indépendance de la Lettonie s’établie en 1991 en même temps que celle de la Lituanie et de l’Estonie. Son adhésion à l’OTAN date d’avril 2004 et son inscription au cœur de l’Union Européenne du 1er mai 2004. Aujourd’hui, la Lettonie se relève de toutes ces années d’oppression et devient peu à peu un pays attirant de nombreux touristes. Malgré la crise actuelle, la Lettonie espère intégrer la zone euro en 2014.

Riga, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/SH7Igl

CULTURE : pleins feux sur les festivals !

La Lettonie est une capitale multiculturelle qui accueille volontiers de nombreux festivals ! Profitez-en car il y en a vraiment pour tous les goûts. Les amateurs de musique se rendront par exemple au « Latvian Song and Dance Festival » qui propose des spectacles de danse, des groupes de musique rock et pop, des expositions d’art, des parades, etc. Attention ! Ce grand festival n’a lieu que tous les cinq ans (mais vous êtes chanceux car le prochain aura lieu en 2013). Nous vous conseillons aussi le festival d’opéra en juin, le festival de musique de Bach (en février-mars), le festival de musique de Riga (Festival International des Traditions musicales Riga Music) en janvier, le festival de musique ancienne en juin-juillet, le festival de salsa (août-septembre), le festival d’automne de musique de chambre (septembre-octobre), le festival Porta (novembre), encore un autre festival de musique de chambre appelé Winterfest de novembre à février.
Si vous êtes plutôt branché cinéma, vous prendrez plaisir à assister au festival de films de l’Arsenals qui a lieu en septembre à Riga. Côté théâtre, nous vous conseillons le festival letton de drame contemporain « Insight » (mars).

Château de Turaida, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/PICYcQ

PATRIMOINE : châteaux, églises, jardins, cathédrales… entre Riga, Ventspils, Ludza et Rundale

Bien évidemment, profitez de votre séjour en Lettonie pour visiter la superbe capitale Riga qui est aussi la plus grande métropole des Pays Baltes. Vous vivrez au rythme de journées touristiques intenses et de nuits festives : visitez le vieux centre médiéval, le centre ville Art Nouveau, des bâtiments classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. En plus de Riga, voici d’autres curiosités qui valent vraiment le détour : le Jardin des Bastejkalns, la Maison du chat, Ventspils, le Musée ethnographique en plein air, Jurkalne, Tervete, la Cathédrale de la Nativité, Ludza, l’Eglise Saint-Pierre, Sigulda, Krimulda, la Tour poudrière (Pulvertornis), la Cathédrale de Riga bien sûr et le Château de Turaida. Nous publierons prochainement un article sur notre blog uniquement consacré à Riga et ses curiosités touristiques, restez attentifs 😉

Circuit séjour au cœur du Jura, Balcon du Léman : la nature à l’état pur, jusqu’en Suisse !

Nouvelle idée de destination pour vos prochaines vacances en France et ses environs : le Jura, ses lacs et un délicieux aperçu de la Suisse

Bienvenue dans la région dite du « Balcon du Léman » : depuis le Col de la Faucille, succombez d’emblée à une vue impressionnante sur le Jura : coup de cœur assuré ! Ce voyage vous plongera au sein d’une nature verdoyante, riche, à la faune et flore magiques.  Vous visiterez le parc Naturel régional du Haut Jura avant d’aborder le pays de Gex. Parmi les plus belles curiosités, nous vous conseillons le Mont-Rond pour son panorama incroyable sur la chaîne des Alpes et le Lac Léman. Vous continuerez votre petit périple en traversant la vallée de la Valserine, Cerdon et sa cuivrerie.

A Mijoux, petit village typique, d’autres artisans vous attendent pour vous dévoiler leurs secrets de fabrication comme les tailleurs de pierres fines… A Saint-Claude, les maîtres pipiers prendront le temps de vous parler de la fabrication des pipes. Autre spécialité de la région à découvrir : l’amour des diamants et de l’art joaillier. La Vallée de Joux saura quant à elle émerveiller les plus grands amateurs de haute horlogerie par la variété de ses manufactures issues des plus grandes marques de montres suisses.

De nombreuses dégustations vous attendent dans cette région riche en folklore et autres coutumes… Goûtez aux délicieux fromages du Jura, aux charcuteries et aux saucisses de Morteau, fumées dans les « thuyés »… Les grands crus du Jura dont le vin pétillant de Cerdon sont d’autres gourmandises à ne pas manquer !

Pour vous reposer, rien de tel que l’élégante station thermale de Divonne-les-Bains : soins minceur, bien-être et détente vous attendent pour vous permettre de vous ressourcer en toute quiétude. Les amateurs d’histoire et de littérature se rendront ensuite à Ferney Voltaire, lieu de résidence du célèbre François-Marie Arouet dit Voltaire (1694-1778).

  

La nature, toujours, vous enchante en suivant le Circuit des Lacs et des Cascades du Jura (comme les cascades du Hérisson et le célèbre belvédère des 4 lacs). La Suisse vous accueillera lors de vos échappées belles à Arbois (cité vignoble connue dans le monde entier), Genève (pour son fameux jet d’eau, son muséum et ses boutiques de luxe), Nyon (pour son château, son ancienne cité gallo-romaine, ses points de vue superbes sur le lac), les rives du Léman en suivant la Riviera vaudoise, magnifique, Lausanne et enfin Montreux (qui bat son plein à l’occasion de son festival de Jazz, qui a lieu chaque année entre fin juin et début juillet).