Visiter Helsinki : circuits séjours tout compris dans la capitale de la Finlande

Bienvenue à Helsinki, la plus grande ville de la Finlande et sa capitale !

A Helsinki, vous séjournerez pendant votre séjour sur une Presqu’île entourée d’une multitude de petites îles, et l’élément minéral fera partie intégrante de votre voyage en Finlande.

Helsinki – crédit photo : http://bit.ly/TcVQ62

HISTOIRE

Fondée en 1550 par Gustav Vasa, roi de Suède, Helsinki (alors appelée Helsingfors) a pour mission de concurrencer Reval (c’est-à-dire Tallinn en Estonie). C’est à l’origine un village avec son église, son cimetière, ses commerces et ses habitations, avant l’occupation des Russes en guerre contre les Suédois pendant la grande guerre du Nord entre 1713 et 1721 (puis 1742), occupation provoquant un immense incendie. Ainsi, Helsinki doit être fortifiée pour résister aux prochaines attaques. La forteresse maritime de Sveaborg nait ainsi entre 1748 et 1798 (construction souhaitée aussi par le roi de France Louis XV, qui sera détruite par une expédition franco-anglaise pendant la guerre de Crimée). La Suède subit une défaite contre les Russes en 1808-1809 et la Finlande est ainsi annexée à l’Empire Russe. Helsinki devient la capitale de la nouvelle république en 1917, lors de l’indépendance de la Finlande.

Place du Sénat, Helsinki – crédit photo http://bit.ly/TUA3fh

CURIOSITÉS

A Helsinki, on ne sait plus très bien parfois si l’on se trouve dans un pays scandinave, un pays balte ou même carrément la Russie ! Cette capitale européenne présente de nombreuses traces de ses différentes dominations et l’on peut par exemple avoir un aperçu direct de ses liens avec la Russie en découvrant la statue du tsar Alexandre II sur la place du Sénat devant la cathédrale ou encore la ressemblance des bâtiments de la ville avec ceux de Saint-Pétersbourg… Les bâtiments conçus par l’architecte Carl Ludwig Engel selon un plan orthogonal sont de ceux-là. Vous pourrez visiter lors de votre séjour à Helsinki cette fameuse place du Sénat (ensemble architectural néo classique (1822-1852) avec l’Université, le Conseil d’Etat, la cathédrale luthérienne (1830-1852) ; le Musée national de Finlande (1905-1910), le Théâtre National  (1902) ; les bâtiments Art-Nouveau du centre-ville, la gare centrale (1910-1914), la statue d’Havis Amanda, le Palais Finlandia (1971), etc. Vous compléterez vos visites en découvrant le musée d’art contemporain, le musée d’art classique, le musée d’histoire naturelle, l’esplanade d’Helsinki, le stade olympique, le port Katajanokka, le drôle de bâtiment Ympyrätalo, le centre commercial Kamppi, etc.

FESTIVALS / CULTURE

Vous pourrez profiter de nombreuses expositions temporaires ou de festivals dans cette capitale culturelle (car Helsinki comporte 79 musées, 45 cinémas et 12 théâtres !). Nous vous conseillons notamment le festival d’Helsinki (en août).

Helsinki, capitale du design 2012 – crédit photo http://bit.ly/OTAh85

Publicités

Lettonie : bijou des Pays Baltes

En cette rentrée, notre nouvelle destination sur ce blog est la Lettonie, véritable perle balte, dotée d’une capitale fascinante, Riga. La République de Lettonie nous accueille en effet sur la rive orientale de la mer Baltique, bordée par la Lituanie au Sud et l’Estonie au Nord. Il s’agit bien là d’un véritable « cœur » des pays baltes, qui bat au rythme d’une Histoire riche, foisonnante et d’un patrimoine culturel à mi-chemin entre la Scandinavie et la Russie.

Riga, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/Rfu8zr

HISTOIRE : un pays européen qui renaît d’une lourde oppression

Historiquement, la Lettonie appartenait aux chevaliers prussiens de l’ordre de Livonie du XIIIe au XVIe siècle. Le XVIIe est l’époque de la domination de la Pologne et de la Suède, puis de l’Allemagne avant sa première indépendance reconnue en 1922, et sa dictature en 1934. La Seconde Guerre Mondiale voit la Lettonie sous la domination russe alors que 15 500 Lettons sont déportés par les Soviétiques dans des camps du Goulag. Vient le temps de l’occupation nazie en 1941 d’abord vue comme « libératrice » : 75 000 juifs lettons furent pourtant tués. A la fin de la guerre, les familles lettones se réfugient en Suède, en Allemagne, aux Etats-Unis, au Canada et en Australie. 1944 : l’Armée Rouge réoccupe la Lettonie, annexée par l’URSS comme république socialiste soviétique. La lutte des maquisards continue jusqu’en mars 1953 à la mort de Staline. Déportations, collectivisation des fermes, transfert de milliers de Russes en Lettonie marquent douloureusement la fin des années 40 et le début des années 50. La véritable indépendance de la Lettonie s’établie en 1991 en même temps que celle de la Lituanie et de l’Estonie. Son adhésion à l’OTAN date d’avril 2004 et son inscription au cœur de l’Union Européenne du 1er mai 2004. Aujourd’hui, la Lettonie se relève de toutes ces années d’oppression et devient peu à peu un pays attirant de nombreux touristes. Malgré la crise actuelle, la Lettonie espère intégrer la zone euro en 2014.

Riga, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/SH7Igl

CULTURE : pleins feux sur les festivals !

La Lettonie est une capitale multiculturelle qui accueille volontiers de nombreux festivals ! Profitez-en car il y en a vraiment pour tous les goûts. Les amateurs de musique se rendront par exemple au « Latvian Song and Dance Festival » qui propose des spectacles de danse, des groupes de musique rock et pop, des expositions d’art, des parades, etc. Attention ! Ce grand festival n’a lieu que tous les cinq ans (mais vous êtes chanceux car le prochain aura lieu en 2013). Nous vous conseillons aussi le festival d’opéra en juin, le festival de musique de Bach (en février-mars), le festival de musique de Riga (Festival International des Traditions musicales Riga Music) en janvier, le festival de musique ancienne en juin-juillet, le festival de salsa (août-septembre), le festival d’automne de musique de chambre (septembre-octobre), le festival Porta (novembre), encore un autre festival de musique de chambre appelé Winterfest de novembre à février.
Si vous êtes plutôt branché cinéma, vous prendrez plaisir à assister au festival de films de l’Arsenals qui a lieu en septembre à Riga. Côté théâtre, nous vous conseillons le festival letton de drame contemporain « Insight » (mars).

Château de Turaida, Lettonie – crédit photo : http://bit.ly/PICYcQ

PATRIMOINE : châteaux, églises, jardins, cathédrales… entre Riga, Ventspils, Ludza et Rundale

Bien évidemment, profitez de votre séjour en Lettonie pour visiter la superbe capitale Riga qui est aussi la plus grande métropole des Pays Baltes. Vous vivrez au rythme de journées touristiques intenses et de nuits festives : visitez le vieux centre médiéval, le centre ville Art Nouveau, des bâtiments classés au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO. En plus de Riga, voici d’autres curiosités qui valent vraiment le détour : le Jardin des Bastejkalns, la Maison du chat, Ventspils, le Musée ethnographique en plein air, Jurkalne, Tervete, la Cathédrale de la Nativité, Ludza, l’Eglise Saint-Pierre, Sigulda, Krimulda, la Tour poudrière (Pulvertornis), la Cathédrale de Riga bien sûr et le Château de Turaida. Nous publierons prochainement un article sur notre blog uniquement consacré à Riga et ses curiosités touristiques, restez attentifs 😉

Séjour en Alsace : visiter Colmar et la Petite Venise

Cette semaine, l’été nous attire en Alsace et plus précisément à Colmar, la troisième ville de la région après Strasbourg et Mulhouse. C’est au cœur du vignoble alsacien et à proximité du piémont vosgien que nous prenons plaisir à flâner dans ce pays propice à la création de grands crus (le vin d’Alsace étant l’un des plus prisés dans toute l’Europe).

Colmar – crédit photo : http://bit.ly/QEBqTA

Cette région très touristique abrite de nombreux musées vraiment intéressants (dont le merveilleux musée des beaux-arts d’Unterlinden qui présente le non moins célèbre retable d’Issenheim du peintre Matthias Grünewald, 1512-1516). Cette ville culturelle, berceau des artistes Auguste Bartholdi (créateur, entre autres, de la statue de la Liberté) et de l’illustrateur Hansi (Jean-Jacques Waltz), possède un patrimoine architectural hors du commun : vous prendrez plaisir à découvrir l’architecture locale à travers la maison Pfister, ses superbes colombages et ses peintures murales, l’ancienne douane Koïfhus, le corps de garde ou encore la maison Adolph sur la place de la Cathédrale. Les férus de bâtiments religieux apprécieront ces sites remarquables comme la collégiale Saint-Martin au style gothique, l’église protestante de Saint-Matthieu ou le couvent des Dominicains (lié au Musée d’Unterlinden). La Renaissance s’impose aussi à Colmar à travers la célèbre Maison des Têtes (avec sa façade couverte de grotesques) ou la cour d’appel.

Retable d’Issenheim – crédit photo : http://bit.ly/Pze6zl

Quelques-uns de ces prestigieux bâtiments sont à découvrir au cœur de la Petite Venise – le quartier maraîcher de la Krutenau (faubourg sud de Colmar). Pourquoi « Petite Venise » ? Parce que les maisons (à toits à haut pignon) sont alignées de part et d’autre de la rivière Lauch… Ce quartier est aussi célèbre pour ses maisons de tanneurs et ses anciennes poissonneries.

Colmar, Petite Venise – crédit photo : http://bit.ly/Rs3dpt

Si vous passez quelque temps à Colmar, vous aurez peut-être la chance de participer à l’un des festivals organisés par la ville, tout au long de l’année : au printemps, nous aimons particulièrement le festival de rue, les Musicales (musique de chambre) ; en été, le Festival international de Colmar, le festival Natala et le festival d’orgue; en automne, le festival de jazz et le festival du film « 7 jours pour le 7e art » (sans oublier les nombreux salons très divers qui ont lieu toute l’année).