Visitez Gotland, la plus grande île suédoise en mer Baltique

Cette semaine, nous avions envie de vous parler d’une île étonnante, Gotland, la plus grande île de Suède, entourée d’autres îles plus petites comme Gotska Sandön, Stora Karlsö, Lilla Karlsö ou encore la plus connue d’entre elles, Fårö, célèbre grâce à la figure mythique du réalisateur suédois Ingmar Bergman qui choisi de s’établir sur cette île où furent filmés plusieurs de ses films comme A travers le miroir (1961), Persona (1966), L’Heure du loup (1968), La Honte (1968), Une passion (1969) et Scènes de la vie conjugale (1972). On peut aussi citer Le Sacrifice, film d’Andreï Tarkovski (1986). Mais avant de s’arrêter sur Fårö, revenons-en à Gotland…

Ingmar Bergman sur Fåro – crédit photo : http://bit.ly/QEWtAy

C’est à 90 kilomètres à l’est de la Suède que vous découvrirez Gotland (à 130 kilomètres à l’ouest des côtes Lettones). La particularité la plus frappante de cette île est sa constitution sous forme de plateau calcaire sans montagne. Ainsi, Gotland est une île aux paysages vraiment époustouflants car terriblement dépaysants. Vous serez certainement impressionnés par les falaises le long de la côte ouest (le point culminant de l’île étant Lojsta, situé au centre de l’île, à 83m d’altitude). Les paysages arides sont aussi légions sur Gotland : on parle d' »Alvar » pour nommer les landes sèches particulières aux îles suédoises d’Öland et Gotland. Vous y trouverez d’étranges piliers calcaires appelés « raukar » (plutôt au sud et au nord de l’île). Ces sculptures naturelles incroyables sont formées par la mer et peuvent parfois atteindre 10 mètres de hauteur !

Gotland – colonnes de calcaire « raukar » – crédit photo : http://bit.ly/NQJhev

Sur Gotland, les amoureux de la nature pourront admirer de superbes espèces d’oiseaux, de lapin, de chevaux et des orchidées. Notez aussi la présence sur l’île de la plus ancienne race de moutons de Suède… Vous ne serez pas les seuls touristes sur Gotland puisqu’il s’agit d’une destination très prisée par les Suédois, attirés par le climat doux de l’île. Bon nombre d’entre eux s’adonnent alors aux randonnées, au vélo, au golf, au kayak en mer, à la plongée, etc. Bien évidemment, l’attraction principale reste Visby, la fameuse ville médiévale inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. A Visby, vous pourrez admirer les églises médiévales, uniques au monde ! On peut compter 92 églises, encore ouvertes et utilisées pour les offices. Vous découvrirez les plus anciennes d’entre elles à Atlingbo, Fardhem et Stenkyrka : elles renferment des fresques, des reliefs et des croix en bois ou crucifix savamment sculptés. Autres curiosités touristiques : la Villa Kunterbunt à Kneippbyn, rendue célèbre par Fifi Brindacier, l’héroïne d’Astrid Lindgren.

Villa Kunterbunt – crédit photo : http://bit.ly/VI4ZlX

Visby – Gotland – crédit photo : http://bit.ly/UI1bD9

Du côté des événements, nous vous conseillons notamment la Medeltidsveckan c’est-à-dire la Semaine Médiévale qui attire chaque année 200.000 visiteurs passionnés de Moyen-âge. Visby redevient alors une ville hanséatique incroyable et les habitants sont costumés pendant plusieurs jours, vivant au rythme de la musique, du théâtre et du marché. Les Olympiades de Gotland attirent aussi de nombreux visiteurs à Stånga en juin. A Rone, vous pourrez participer aux championnats du monde officiels de kubb (sorte de jeu de quilles ou jeu d’échecs viking). Autre événement insolite, passionnant pour tout cinéphile : la Bergmanveckan ou Semaine Bergman à Fårö (la prochaine édition aura lieu du 24 au 30 juin 2013). Cette rencontre est une sorte de grande réunion incontournable des passionnés d’Ingmar Bergman, qui bénéficient, à cette occasion, de projections de films, de pièces de théâtre, d’émissions de radio ou de télévision. La Semaine Bergman comprend un total de 52 événements tous liés au maître du cinéma suédois contemporain. Si vous aimez l’art sous toutes ses formes, vous apprécierez les ateliers ouverts à tous par 95 artistes de Gotland pendant le week-end de la Pentecôte. Les amateurs de gastronomie ne manqueront pas de leur côté les chasses aux truffes et les week-ends dégustations pour goûter aux spécialités culinaires de Gotland !

Publicités

Vendée : escale à l’île d’Yeu

Cette semaine, direction l’île d’Yeu dans la région des Pays de la Loire… Car sur une toute petite superficie (23,32 km² pour environ 4800 habitants), vous pourrez vivre de très beaux moments sur cette île aux multiples facettes. Véritable perle de l’Atlantique située à 20km des côtes vendéennes, l’île d’Yeu est l’île métropolitaine la plus éloignée du continent après la Corse.

Ile d’Yeu – Port de La Meule / crédit photo : http://bit.ly/VbCKeV

Votre séjour commence depuis Port-Joinville, incroyable départ touristique avec ses bateaux de pêche colorés, ses ruelles bordées de petites maisons blanches recouvertes de tuiles de couleur orange. Nous vous conseillons particulièrement de circuler sur l’île d’Yeu à vélo : vous n’aurez pas à craindre les côtes tant le relief est inexistant. Côté occupation, vous pourrez prendre l’air depuis les longues plages, les dunes, en savourant la délicieuse odeur des pins…

Vous progresserez vers la côte Sud vers la pointe du But et la pointe des Corbeaux qui présentent l’aspect d’un littoral plus breton (rochers, dolmens, lande rase, bruyère, etc.). Mais vous serez aussi surpris de constater l’ambiance presque méditerranéenne qui règne sur le port de La Meule. On aime notamment sa jolie chapelle blanche.

Chapelle Ile d’Yeu / crédit photo : http://bit.ly/QmqgR7

Nos coups de coeur :

  • Le Port-Joinville pour son phare des Mariés
  • Le port de pêche (qui accueille quotidiennement 150 pêcheurs et 40 bateaux)
  • L’Anse des Soux pour ses petites plages de sable entre les falaises de granit
  • Le Hameau de La Croix
  • La Pointe du Châtelet
  • Le Port des Vieilles
  • Le Port de La Meule (pour sa crique et sa chapelle du XIe siècle)
  • Le dolmen des Petits Fradets (Pointe de la Gournaise, site mégalithique, 3000 ans av. J.-C.)
  • Le Vieux-Château qui a inspiré Hergé pour le dessin du sombre château de l’Île Noire

Séjour en Auvergne : partir à la découverte du Cantal

Situé en Auvergne, le département du Cantal vous accueille toute l’année pour des vacances 100% nature.

HISTOIRE

Le nom « Cantal » vient du Plomb du Cantal, sommet le plus élevé des Monts du Cantal au cœur de l’Auvergne. C’est aussi le nom d’une ancienne région, le Cantalès, qui s’étendait au nord-ouest d’Aurillac depuis 885. Aujourd’hui, certains toponymes conservent encore ce nom comme Saint-Etienne du Cantalès…

Crêtes du Puy Mary, Cantal. Crédit photo : http://bit.ly/RkSSGr

QUE FAIRE DANS LE CANTAL ?

Surtout de belles randonnées au cœur du merveilleux parc naturel régional des volcans d’Auvergne. Le mot d’ordre ? Un tourisme vert, de montagne. Vous pourrez notamment découvrir le Puy Mary (1787m) qui vous fera accéder à l’un des plus beaux panoramas d’Europe ; le Plomb du Cantal (à 1855m), le village de Salers et ses magnifiques vaches, les Gorges de la Truyère (vous ne manquerez pas de vous rendre au Viaduc de Garabit ou au château d’Alleuze) ou encore le château de Val.

Cantal, vache Salers – crédit photo http://bit.ly/UrEzEm

Les plus sportifs d’entre vous s’adonneront aux randonnées pédestres ou à VTT dans le massif cantalien. Escalade, canyoning, kayak, voile, pêche, ULM sont encore d’autres idées d’activités qui séduiront petits et grands. En hiver, la station du Lioran vous donne accès à la pratique du ski alpin, du snowboard ou du patinage. Autres possibilités : les randonnées en raquettes et le ski de fond.

POUR LES AMATEURS DE PATRIMOINE

Vous aimez les beaux bâtiments historiques ? De ce point de vue, le Cantal est d’une richesse exceptionnelle. Edifices religieux romans (églises de Cheylade, Dienne, Massiac), gothiques (cathédrale Saint-Pierre de Saint-Flour), châteaux (Val, Anjony, Pesteils, La Vigne), anciennes stations thermales (Chaudes-Aigues, Vic-sur-Cère), sans oublier les « petites cités de caractère » sauront vous accueillir et entrecouper vos journées de randonnées.

Découvrir le Jura Franco-Suisse : un massif montagneux propice aux randonnées !

C’est une région que l’on aime particulièrement : le Jura Franco-Suisse est un havre de paix comme on n’en fait plus… Plusieurs sites sont certainement à privilégier (même si toute la région est vraiment agréable). On pense notamment à la célèbre région des lacs avec le Lac de Vouglans (un lac artificiel créé en 1968), le Lac de Serre-Ponçon (deuxième lac artificiel d’Europe par sa capacité et troisième par sa superficie), le Lac de Sainte-Croix (créé en 1973, un haut lieu de la culture du lavandin) et les Cascades du Hérisson (avec ses belvédères et son sentier de promenade). A Saint-Claude, vous pourrez découvrir la vieille ville et la cathédrale Saint-Pierre, Saint-Paul et Saint-André (classée monument historique, avec son clocher gauche jamais terminé), la fabrique de pipes et son musée ou encore la fabrication du diamant (ainsi que la Confrérie des Maîtres-Pipiers). Vous profiterez aussi d’une pause à Saint-Claude pour apprécier le musée de l’abbaye, les ponts, la place Louis XI, etc. A Morez, la capitale de la lunetterie (autrefois capitale de l’horloge comtoise) vous accueille au pied de la station de Les Rousses. Vous pourrez aussi visiter Arbois, une vieille ville intéressante sur la route des vins ou encore Salins les Bains (ancienne saline). De belles étapes de dégustations seront au rendez-vous, vous permettant de goûter aux fromages et vins locaux…

Lac de Vouglans – crédit photo : http://bit.ly/OHaO00

Nous vous conseillons aussi de visiter les quatre villages de la station, aussi charmants les uns que les autres : Bois d’Amont (connu pour être la capitale de la boissellerie – c’est-à-dire de boîtes en bois d’épicéa), Les Rousses (un adorable village montagnard qui propose même un musée du ski), Prémanon (intéressant pour son musée/centre polaire Paul-Emile Victor, sa patinoire et son Eglise Saint-Barthélémy) et enfin Lamoura (pour sa maison du Lapidaire – pierres précieuses et sa Forêt du Massacre). Lamoura est aussi le lieu de départ de la course de ski de fond « La Transjurassienne ». Dans cette région, vous profiterez de nombreuses activités sportives comme le ski, les raquettes à neige, la natation, la pêche en rivière ou lac, les randonnées, le golf, l’accrobranche, etc.

Bois d’Amont – crédit photo : http://bit.ly/QOPH9G

La Suisse, à deux pas, est évidemment une étape décisive de votre séjour ! Vous apprécierez le savoir-vivre suisse, leurs spécialités culinaires et vigneronnes, à travers la découverte de plusieurs villes et villages : on aime particulièrement les superbes alpages suisses, verdoyants et apaisants ; la cité olympique Lausanne qui domine le fabuleux Lac Léman ; Genève pour son spectaculaire jet d’eau, son horloge astronomique, ses boutiques de luxe et ses manufactures de montres, etc. ; Nyon, étonnante cité lacustre au bord du Léman ; les villages médiévaux d’Yvoire ou de Gruyère…

3 jours en Aveyron : dégustations et aventure dans les Gorges du Tarn

La vie au naturel vous attend lors d’un petit séjour en Aveyron : débutez votre séjour à Saint-Geniez-d’Olt où de succulentes dégustations vous attendent : vous goûterez à l’aligot, cette fameuse purée de pomme de terre à la tomme fraîche de Laguiole ; au roquefort, le roi des fromages ; aux farçous (petites galettes à base de blettes) ; aux tripous (à base de panse de veau ou d’agneau); à l’estofinado (à base de morue séchée, pommes de terre et œufs) ; au fameux gâteau à la broche ; à la fouace (gâteau brioché à la fleur d’oranger) ; à la soupe au fromage (plus fromage que soupe d’ailleurs !) ; à la flaune (dessert de Millau à base de recuite de brebis) ou encore aux échaudés (petits gâteaux aux graines d’anis).

Gorges du Tarn – crédit photo : http://bit.ly/PAdOg6

Après toutes ces gourmandises, il faudra évidemment éliminer toutes ces calories ! L’aventure vous attend dans les Gorges du Tarn, en partant de Malène jusqu’au Rozier. En canoë, traversez cette magnifique région faite de paysages sauvages aux parois calcaires grises-ocres pour découvrir le Causse du Sauveterre. Vous profiterez ici d’un climat méditerranéen avec un ensoleillement important. Lors de cette escapade, vous aurez la chance de découvrir la faune et la flore de l’Aveyron : vous observerez des castors (réintroduits récemment), des chauves-souris (dans les grottes des gorges) ainsi que différentes espèces de vautours…

Vautour en Aveyron – crédit photo : http://bit.ly/NGu2Cr

Côté curiosités, vous découvrirez lors de vos randonnées pédestres, aquatiques ou en kayak le Cirque de Pougnadoires, le Cirque de St Chély-du-Tarn, les Détroits – l’endroit le plus resserré des Gorges – le Cirque des Baumes, le Point Sublime (meilleur point de vue sur le canyon), le Pas de Soucy (éboulis très important) ou encore la Corniche du Causse Méjean (série de rochers et d’arches surplombant le Tarn). Vous pourrez visiter l’une des plus belles grottes de France, l’Aven Armand, d’une taille gigantesque ! Plus loin, à Ste Enimie, vous visiterez un village charmant d’époque médiévale et rencontrerez les artisans et habitants amoureux de cette belle région française.

Grotte de l’Aven Armand – crédit photo : http://bit.ly/SQbEJp