Camargue : Aigues-Mortes, découvrez cette commune !

Notre nouvelle étape en France : en Camargue, à Aigues-Mortes, une belle commune française située dans le département du Gard, région Languedoc-Roussillon… Bienvenue dans cette fière cité médiévale fortifiée, bâtie par Saint-Louis !

Aigues-Mortes en Camargue / crédit photo : http://minu.me/7cfb/p

HISTOIRE

On connaît Aigues-Mortes depuis 1248, où ce territoire apparaît dans un texte sous la forme latinisée Aquae Mortuae, qui procède de l’occitan « Aigas Mortas » qui signifie « eaux mortes », « eaux stagnantes » (à cause des marais et étangs qui s’étendaient autour du village d’origine). Dans l’Antiquité, cette région voit l’aménagement de premiers marais salins dont les vestiges sont aussi perdus. Au Moyen-âge, le roi Charlemagne fait ériger la tour Matafère en 791 au milieu des marécages pour sécuriser les pêcheurs et ouvriers des salins. D’abord protectrice et guerrière, cette tour devient spirituelle quand Charlemagne l’octroie à l’abbaye des Bénédictins. Au moment des Croisades, Louis IX / Saint-Louis fait construire une route entre les marais en plus d’une tour Carbonnière pour protéger la ville et la tour de Constance pour abriter sa garnison. A partir de là, Louis IX s’élancera par deux fois pour les Croisades ! (en 1248 et 1270 où il meurt de dysenterie). Plus tard, au début du XIVe siècle, Philippe le Bel utilise ce site fortifié pour incarcérer les Templiers. Début XVe, d’importants travaux sont entrepris pour faciliter l’accès d’Aigues-Mortes à la mer. En 1806, une solution est enfin trouvée : Aigues-Mortes devient un port fluvial grâce au Canal du Rhône à Sète. Fin XIXe, la cité connaîtra un sanglant épisode historique : le massacre des Italiens en août 1893 (le plus grand massacre d’immigrés de l’histoire contemporaine de la France mais aussi l’un des plus grands scandales de son histoire judiciaire – puisqu’aucune condamnation ne sera jamais prononcée)…

Aigues-Mortes, ville fortifiée / crédit photo : http://minu.me/7cfa/p

PAYS

A Aigues-Mortes, au cœur de la Camargue, les amoureux de la nature pourront prendre le temps d’admirer une faune et une flore typique et généreuse : élevages de taureaux, de chevaux sauvages dans les marais environnants… Côté paysage, les marais salants évidemment sauront vous dépayser ainsi que le riche patrimoine médiéval des XIIIe et XIVe siècles et la proximité avec la mer.

TOURISME

Vous visiterez le joli centre-ville d’Aigues-Mortes ; la Tour de Constance datant de 1242 (sous Saint-Louis) avec sa salle des gardes et sa salle des chevaliers, ses remparts qui se déploient sur une longueur de 1600 m ; la Tour Carbonnière (1346) ; l’église Notre-Dame-des-Sablons qui date du milieu du XIIIe, sa statue de Saint-Louis, les restes d’un très vieux crucifix… ; la chapelle des Pénitents gris et celle des Pénitents blancs ; la place Saint-Louis, etc.

Publicités

Visitez Gotland, la plus grande île suédoise en mer Baltique

Cette semaine, nous avions envie de vous parler d’une île étonnante, Gotland, la plus grande île de Suède, entourée d’autres îles plus petites comme Gotska Sandön, Stora Karlsö, Lilla Karlsö ou encore la plus connue d’entre elles, Fårö, célèbre grâce à la figure mythique du réalisateur suédois Ingmar Bergman qui choisi de s’établir sur cette île où furent filmés plusieurs de ses films comme A travers le miroir (1961), Persona (1966), L’Heure du loup (1968), La Honte (1968), Une passion (1969) et Scènes de la vie conjugale (1972). On peut aussi citer Le Sacrifice, film d’Andreï Tarkovski (1986). Mais avant de s’arrêter sur Fårö, revenons-en à Gotland…

Ingmar Bergman sur Fåro – crédit photo : http://bit.ly/QEWtAy

C’est à 90 kilomètres à l’est de la Suède que vous découvrirez Gotland (à 130 kilomètres à l’ouest des côtes Lettones). La particularité la plus frappante de cette île est sa constitution sous forme de plateau calcaire sans montagne. Ainsi, Gotland est une île aux paysages vraiment époustouflants car terriblement dépaysants. Vous serez certainement impressionnés par les falaises le long de la côte ouest (le point culminant de l’île étant Lojsta, situé au centre de l’île, à 83m d’altitude). Les paysages arides sont aussi légions sur Gotland : on parle d' »Alvar » pour nommer les landes sèches particulières aux îles suédoises d’Öland et Gotland. Vous y trouverez d’étranges piliers calcaires appelés « raukar » (plutôt au sud et au nord de l’île). Ces sculptures naturelles incroyables sont formées par la mer et peuvent parfois atteindre 10 mètres de hauteur !

Gotland – colonnes de calcaire « raukar » – crédit photo : http://bit.ly/NQJhev

Sur Gotland, les amoureux de la nature pourront admirer de superbes espèces d’oiseaux, de lapin, de chevaux et des orchidées. Notez aussi la présence sur l’île de la plus ancienne race de moutons de Suède… Vous ne serez pas les seuls touristes sur Gotland puisqu’il s’agit d’une destination très prisée par les Suédois, attirés par le climat doux de l’île. Bon nombre d’entre eux s’adonnent alors aux randonnées, au vélo, au golf, au kayak en mer, à la plongée, etc. Bien évidemment, l’attraction principale reste Visby, la fameuse ville médiévale inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1995. A Visby, vous pourrez admirer les églises médiévales, uniques au monde ! On peut compter 92 églises, encore ouvertes et utilisées pour les offices. Vous découvrirez les plus anciennes d’entre elles à Atlingbo, Fardhem et Stenkyrka : elles renferment des fresques, des reliefs et des croix en bois ou crucifix savamment sculptés. Autres curiosités touristiques : la Villa Kunterbunt à Kneippbyn, rendue célèbre par Fifi Brindacier, l’héroïne d’Astrid Lindgren.

Villa Kunterbunt – crédit photo : http://bit.ly/VI4ZlX

Visby – Gotland – crédit photo : http://bit.ly/UI1bD9

Du côté des événements, nous vous conseillons notamment la Medeltidsveckan c’est-à-dire la Semaine Médiévale qui attire chaque année 200.000 visiteurs passionnés de Moyen-âge. Visby redevient alors une ville hanséatique incroyable et les habitants sont costumés pendant plusieurs jours, vivant au rythme de la musique, du théâtre et du marché. Les Olympiades de Gotland attirent aussi de nombreux visiteurs à Stånga en juin. A Rone, vous pourrez participer aux championnats du monde officiels de kubb (sorte de jeu de quilles ou jeu d’échecs viking). Autre événement insolite, passionnant pour tout cinéphile : la Bergmanveckan ou Semaine Bergman à Fårö (la prochaine édition aura lieu du 24 au 30 juin 2013). Cette rencontre est une sorte de grande réunion incontournable des passionnés d’Ingmar Bergman, qui bénéficient, à cette occasion, de projections de films, de pièces de théâtre, d’émissions de radio ou de télévision. La Semaine Bergman comprend un total de 52 événements tous liés au maître du cinéma suédois contemporain. Si vous aimez l’art sous toutes ses formes, vous apprécierez les ateliers ouverts à tous par 95 artistes de Gotland pendant le week-end de la Pentecôte. Les amateurs de gastronomie ne manqueront pas de leur côté les chasses aux truffes et les week-ends dégustations pour goûter aux spécialités culinaires de Gotland !

Un séjour en Camargue à la découverte d’Arles

Arles ou la petite Rome des Gaules… Les passionnés d’histoire y trouvent leur compte tant cette ville recèle de monuments inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ! D’emblée, on peut citer l’amphithéâtre, les thermes, la nécropole d’Alyscamps, le portail de l’église Saint-Trophime, la tour de l’Horloge, l’hôtel de ville, le quartier de Trinquetaille, la statue de l’écrivain Frédéric Mistral, la place du Forum… : un vrai musée à ciel ouvert !

Arles – crédit photo : http://bit.ly/PimLJE

Mais Arles, ce n’est pas non plus que ça. Passer quelques vacances à Arles est synonyme de soirées animées, de rencontres festives, de balades et autres flâneries, par un passage obligé sur un marché à la rencontre des producteurs locaux, en bavardant dans le quartier de la Roquette, avant de boire un verre à la terrasse d’un café de la place du Forum.

Vincent Van Gogh – terrasses du café, place du Forum à Arles – crédit photo : http://bit.ly/QfNYi7

Côté culture et folklore, nous vous conseillons les Rencontres d’Arles Photographie, les ferias, les courses camarguaises, le musée de l’Arles antique, le théâtre antique, le cloître de Saint-Trophime, et la campagne environnante sur les traces de Vincent Van Gogh évidemment…

Cloître Saint Trophime Arles – crédit photo : http://bit.ly/TSPHw9

Tallinn, capitale de l’Estonie : magie d’un voyage dans les Pays Baltes

Au cœur des Pays Baltes, nous vous proposons cette semaine une escapade à Tallinn, la sublime capitale d’Estonie, située sur la côte du golfe de Finlande en mer Baltique. Cette ancienne place de commerce bien connue en Scandinavie et Russie est citée dès 1154 dans un Atlas, avant d’apparaître dans des chroniques russes sous le nom de Kolyvan notamment. Le nom « Tallinn » apparaît certainement dès l’invasion danoise en 1219 si l’on comprend la contraction « Taani linn » comme transcription de « ville danoise ».

Ville membre de la Hanse au moyen-âge, Tallinn – ou Reval – devient synonyme de commerce du sel avant de devenir un haut lieu d’immigration allemande jusqu’à la Réforme luthérienne dans les années 1523-1524. Après la domination danoise puis allemande viendront les temps des invasions suédois et russe… La ville sort de la Seconde Guerre Mondiale meurtrie mais sa vieille ville s’en sort finalement assez bien, une chance lorsque l’on considère la richesse de son patrimoine historique classé au patrimoine mondial de l’Unesco en 1997.

Par conséquent, Tallinn vous réserve d’incroyables surprises touristiques dont de superbes vestiges médiévaux ou des bâtiments aux façades classique, Renaissance, Baroque ou Rococo.

Du XIIIe siècle, la vieille ville a conservé ses remparts et ses tours (Numma, Kudjala, Sauna). Visitez par exemple le Musée de la mer au sein de la Tour Marguerite ou « Grosse Marguerite », l’Hôtel de ville (où vous découvrirez la plus ancienne pharmacie d’Europe encore en activité), son clocher datant du XIVe siècle, le château de Toompea bien visible sur la ville haute par sa couleur rose bonbon (il est aussi le siège du Parlement Estonien), la porte Renaissance de la maison de la confrérie des Têtes Noires, la maison des chevaliers d’Estland (Bibliothèque Nationale aujourd’hui), le château baroque de Catharinenthal (la résidence d’été de Pierre le Grand), les nombreuses églises gothiques, l’église baroque du Dôme et la cathédrale orthodoxe Alexandre-Nevsky (style moscovite, en photo). De nombreuses occupations et visites guidées vous attendent comme les 30 musées, les festivals de cinéma et de musique, les théâtres, les galeries d’art et d’exposition… Rien d’étonnant pour la capitale européenne de la culture en 2011.

Depuis le port de Tallinn, lors de votre séjour dans les Pays Baltes, vous pourrez poursuivre votre circuit en prenant un bateau pour Helsinki ou Stockholm

Midi Toulousain : circuit découverte en Pays d’Oc (Nailloux, Canal du Midi, Toulouse, Carcassonne)

Cette semaine – et pour inaugurer ce tout nouveau blog voyages et circuits en Europe – nous vous emmenons du côté de Toulouse, où il fait bon écouter l’accent chantant des habitants, dans cette ville rose au délicieux patrimoine français.

Le circuit que nous vous proposons débute à Nailloux, un petit village typique au cœur de la région du Lauragais. Prenez votre temps pour visiter ce lieu folklorique avant de vous tourner vers Mirepoix, deuxième étape de votre séjour. La bastide médiévale au pied des Pyrénées Cathares vous attend pour une visite guidée auprès de votre guide : découvrez la cathédrale et les maisons typiques à colombages avant de passer à table pour un déjeuner médiéval que vous n’êtes pas prêts d’oublier ! Au menu ? Dégustation de « fouées » (petites galettes de pain farcies). A Toulouse, vous goûterez à d’autres spécialités et des produits régionaux issus de fermes des environs.

Et si vous vous laissiez tenter par une croisière en péniche sur le Canal du Midi, construit par Pierre Paul de Riquet ? Vous profiterez du moment présent pour observer la ville rose depuis un autre point de vue, au gré des flots. La construction du canal vaut à elle seule le détour lorsqu’on reconnaît la prouesse technique que ce dernier représente. A Toulouse, d’autres visites guidées vous attendent (place du Capitole, hôtel de ville du XVIIIe, ruelles, hôtels particuliers de style Renaissance, basilique Saint-Sernin et de nombreux chefs d’œuvre de style roman).

A Mazères, bastide du XIIIe abritant les comtes de Foix dont le fameux Gaston Phébus, vous visiterez le Domaine des Oiseaux, superbe observatoire ornithologique, qui ravira les amateurs de faune atypique. Puis retour à la magie du terroir par des haltes dégustations de vins et de produits régionaux à Carcassonne (patrimoine mondial de l’UNESCO), où vous serez accueillis par des vignerons passionnés et fiers de vous parler de leur métier et de leurs produits. La ville médiévale fortifiée, bien évidemment, enchantera les férus d’histoire avec ses remparts et ses 52 tours ! Rien de mieux pour tomber littéralement amoureux de cette région : excellent séjour à vous !